Aller au contenu principal

Transport: Encore une prouesse du CNF-Bénin

Le   Comité national de facilitation des transports routiers Inter-Etats (Cnf) renforce les capacités des forces de sécurité pour une bonne gouvernance routière le long du corridor Cotonou/Malanville et Cotonou/Porga.  Au détour d’un séminaire de formation tenu du jeudi 14 au vendredi 15 décembre 2017 à l’hôtel Kobourou City à Parakou, le Cnf-Bénin a outillé des agents en uniforme sur les dispositions relatives à la facilitation du commerce et des transports sur le Corridor Abidjan-Lagos.

Manassé AGBOSSAGA/Le Quotidien

Police nationale, Douane, Gendarmerie, Eaux et forêts. Tout ce gratin de l’armée et de la sécurité béninoise a répondu à  l’appel du  Comité national de facilitation des transports routiers Inter-Etats (Cnf).  Et à l’occasion, les responsables du Cnf-Bénin ont saisi la perche pour renforcer les capacités des uns et des autres sur les dispositions relatives à la facilitation du commerce et des transports sur le Corridor Abidjan-Lagos. Ceci grâce à des communications qui cadrent avec le séminaire de formation.

Parlant de communication,  Modeste Gbenahou a entretenu les participants sur le thème « Règlement 14 de l’Uemoa relatif à la charge à l’essieu et contrôle des normes et de gabarits des véhicules poids lourds ».  Il a mis en exergue l’utilité de ce règlement pour la préservation de nos infrastructures routières.

Toujours au titre des communications, Auguste Adjovi, point focal du CNF a abordé la question  de « la facilitation des transports dans les espaces Uemoa et Cedeao ». Après avoir présenté le Cnf notamment à travers l’arrêté interministériel N°2005-65/MTPT/MEF/MDN/MISD/MAEP/MSP/MICPE/DC/SG/CTTTT/SER du 11 novembre 2005, créant le Cnf, le communicateur a indiqué que la baisse du coût de transport, la lutte contre les tracasseries routières,…demeurent des défis qui doivent être relevés par l’ensemble des acteurs.

Les agents des forces de l’ordre présents ont également été entretenus sur les textes règlementant les postes de contrôles routiers au Bénin.

Très attentifs à ces différentes communications, les participants n’ont pas manqué de poser des questions  qui ont eu le mérite de provoquer de riches débats.

Après Grand-Popo, Bohicon, le Cnf-Bénin vient donc de mener un pas décisif dans son combat pour la fluidité et la sécurité sur nos axes routiers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :