Aller au contenu principal

Mois : mai 2019

Boni Yayi

Organisation en septembre du Colloque international en évaluation environnementale : « Ce colloque est le bienvenu au Bénin », se réjouit Claude Agbado

En prélude à l’organisation en septembre prochain, à Cotonou, de la 22è édition du « Colloque international en évaluation environnementale », l’Agence béninoise pour l’environnement a présenté, ce jeudi 10 mai 2019 à l’hôtel Golden Tulip, les grandes lignes des assises. A l’issue de ce rendez-vous qui a connu la participation des autorités à divers niveaux, dont les ministres de l’Agriculture, Gaston Dossouhoui, et du Cadre de vie, José Didier Tonato, le président du Comité national de suivi de la filière dragage de sable, Claude Agbado a salué la tenue de ce colloque sur le sol béninois.

L'ancien président Boni Yayi

Candide Azannaï : « Boni Yayi est victime d’une provocation pour divertir la résistance de son objet »

Les manifestations des 01 et 02 mai à Cotonou, conséquence de la forte présence des forces de l’ordre aux alentours du domicile de Boni Yayi ne sont pas un fruit du hasard. Pour le président du parti Restaurer l’Espoir, il s’agit d’un acte du pouvoir pour divertir l’opposition. « Yayi est victime d’une provocation pour divertir la résistance de son objet », révèle Candide Azannaï.

Actes de vandalisme et morts de civils lors des manifestations des 01 et 02 mai : Azannaï voit la main invisible de Talon

Cotonou a connu des heures chaudes les mercredi 01 et jeudi 02 mai dernier. La présence des forces de l’ordre aux alentours du domicile de l’ex président Boni Yayi a fait vibrer Cadjèhoun, l’Etoile rouge, et d’autres coins de Cotonou. Les bagnoles, Uba Bak, la tour administrative et autres situés à Cadjèhoun en ont fait les frais. Et très tôt, le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia et d’autres voix proches de la mouvance ont accusé Boni yayi et les leaders de l’opposition d’avoir fait recours à des badauds, notamment à des étrangers pour orchestrer ces actes de vandalismes. Mais faux, rétorque, Candide Azannaï. A l’occasion d’une sortie médiatique effectuée le mardi dernier, il a plutôt accusé le chef de l’Etat d’être à la base des actes de vandalisme enregistrés.

Politique: Le parti FcBe invite le peuple à « ne pas se laisser endormir par certains religieux et têtes couronnées au service de la dictature »

Les responsables du parti Forces cauris pour un Bénin émergent étaient en conclave hier mardi 07 mai 2019. Ils ont à l'occasion invité le peuple béninois "à ne pas se laisser endormir par certains religieux et têtes couronnées au service de la dictature". Pour le parti FcBe, le peuple doit donc maintenir la mobilisation pour la sauvegarde des acquis démocratiques. Aussi, le parti a t-il lancé un appel à la communauté internationale au sujet de la crise post-électorale que traverse le Bénin. Lire le communiqué!

Législatives du 28 avril: Azannaï rejette le taux de participation avancé par Djogbénou et dénonce la complicité des ONG « pourries »

Le président du parti Restaurer l’Espoir s’est prononcé sur le taux de participation des législatives du 28 avril dernier. A la faveur d’une sortie médiatique sous le thème « Résistance contre le leadership névrotique et destructeur certaines organisations non gouvernementales nationales du pouvoir de la rupture : activation de l’article 66 de la constitution », ce mardi 07 mai au siège du parti, Candide Azannaï a rejeté les chiffres avancés par la Cour constitutionnelle dénonçant au passage l’attitude de...

Après les manifestations des 01 et 02 mai: L’Opposition annonce la mort de 7 civils et réclame une enquête internationale

Les manifestations du mercredi 01 et du jeudi 02 mai, conséquence de la présence des forces de l’ordre non loin du domicile de Boni Yayi, ont été lourdes de conséquences. Selon les chiffres avancés par les partis de l’opposition, ce vendredi 03 mai au siège de la Renaissance du Bénin, devenu siège de la résistance, plusieurs citoyens béninois sont passés de vie à trépas.