Aller au contenu principal

Politique: Ce qu’envisage faire le parti FcBe pour faire échec à la trahison du trio Hounkpè, Yarou, Amadou

Les responsables du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (FcBe) ont réagi, ce dimanche 22 septembre 2019 à Cotonou, au pseudo congrès organisé par le  trio Hounkpè, Yarou, Amadou,  ayant abouti à la délivrance du fameux récépissé provisoire. Tout en apportant des clarifications,  le parti FcBe a, par la voix, de Alassane Tigri levé coin de voile sur les dispositions qui seront prises pour faire échec à la trahison du trio Hounkpè, Yarou, Amadou.

 Manassé AGBOSSAGA

Le parti FcBe entend  bien répondre à la trahison du trio Hounkpè-Yarou-Amadou. La déclaration de presse lue par Alassane Tigri, en l’absence du porte-parole, Nourénou Atchadé, absent du territoire national, mais  en présence de Eugène Azatassou, Saliou Akadiri, Justin Adjovi, Djibril Débourou et autres ténors du parti le stipule à demi-mot.

En effet, après avoir rappelé que cette sortie se tient sous la bénédiction de  président d’honneur,  Boni Yayi et du secrétaire exécutif national, Valentin Djènontin, Alassane Tigri a fait une recommandation au secrétaire exécutif national.

Conformément au texte du parti, les membres de la grande famille ‘‘Cauris’’  ont invité le secrétaire exécutif national à convoquer dans l’immédiat une rencontre du bureau politique pour répondre au pseudo  congrès organisé par le trio Hounkpè, TYarou , Amadou, et qui a abouti à délivrance du fameux récépissé provisoire, la désignation de Paul Hounkpè, comme secrétaire exécutif national du parti, et l’exclusion de Valentin Djènontin, Komi Koutché et consorts.

« En tout état de cause, nous membres du bureau politique restés fidèles à la ligne du parti, recommandons, au secrétaire exécutif, Djènontin Agossou Valentin de convoquer en urgence le bureau politique pour examiner cet incident à la lumière de nos textes », a déclaré Alassane Tigri.

En attendant, les membres du bureau politique restés fidèles à la ligne du parti ont  fustigé et   désavoué «  cet acte ignoble et honteux », mais aussi et surtout, invité  les militants à la sérénité et au calme.

Juda

Dans leur sortie, les conférenciers ont montré comment leurs anciens camarades se sont comporté comme « Juda », qui a trahi Jésus.

Rappelant les faits, Alassane Tigri a laissé entendre que le bureau politique a, à  quatre reprises et en présence du trio Hounkpè-Yarou-Amadou, affiché son opposition à se soumettre aux injonctions du ministre de l’intérieur pour l’obtention du certificat de conformité, notamment sur l’exclusion des  membres en exil ou supposée avoir maille à partie avec la justice et la tenue d’un nouveau congrès.

Alassane Tigri a ajouté que le bureau politique du parti a réitéré son opposition à ne pas se soumettre à ses injonctions le 03 septembre dernier lors d’une rencontre avec le ministre de l’intérieur.

Mais l’ancien ministre poursuit et fait savoir que c’était sans compter avec la traitrise de leurs anciens camarades, qui en catimini ont  posé un « acte inqualifiable et grave » pour tenter d’obtenir la reconnaissance du parti.

Un bisou à la Juda condamné avec force par le partui et le président d’honneur du parti, Boni Yayi qui a ouvertement dénoncé l’attitude des anciens ministres de la défense, de la culture et de l’ancien député.

Nous vous proposons la déclaration lue par le ministre Tigri et celle du président d’honneur du parti, Boni Yayi.

AU SUJET DU PRETENDU CONGRES AYANT CONDUIT A LA DESIGNATION DE PAUL HOUNKPE COMME SECRETAIRE EXECUTIF NATIONAL DU PARTI

Chers amis de la presse ;

Militantes et militants du parti FCBE.

Les masques sont définitivement tombés. Les rumeurs circulaient sur certains camarades qui auraient été pris en compte par le pouvoir de  la rupture pour lui livrer pieds et poings liés notre parti force cauri pour un Bénin émergent (FCBE).

Nous n’avons pas voulu croire, tant nous faisons confiance à la probité, l’amour du parti et de la patrie de ces camarades : théophile yarou, 1er sena, paul hounkpè 5ème sena et le député issifou amadou. Hélas, c’était ne pas compter avec les moyens abjects de persuasion dont la rupture et singulièrement son chef ont coutume d’user.

Rappelons succinctement les faits aux militantes et militants de notre grand parti politique, FCBE, parti de masse.

Lors de la rencontre avec certains partis politiques le 15 juillet le président patrice talon a promis leur délivrer le récépissé et les a renvoyé à son ministre de l’intérieur. Lors de la réunion que ce dernier a tenue avec les responsables FCBE, il a formulé principalement deux exigences notamment.

Qu’il vous souvienne que les exigences du pouvoir de la rupture pour notre reconnaissance officielle étaient :

1- Tenir un congrès constitutif, alors que nous étions constitués en parti politique au congrès historique de Parakou 2018.

2- exclure de la direction du parti, tous les camarades en exil ou supposés avoir maille à partie avec la justice.

A plus de quatre reprises, le bureau politique, en présence des camarades auteurs du présent coup de force, s’est réuni et a clairement rejeté les injonctions du ministre de l’intérieur. Une correspondance du parti lui a été envoyée en bonne et due forme le 25 juillet 2019. La dernière tentative de ces camarades pour inverser la décision du bureau politique a définitivement échoué avions nous pensé lors de la dernière rencontre avec le ministre de l’intérieur le mardi 03 septembre 2019 où ce dernier, qui campait  sur ses injonctions, a été fermement invité par le parti à lui délivrer sans autre forme de procès, le récépissé vu que notre parti a rempli toutes les exigences de la charte.

Cependant, force est de constater aujourd’hui que le trio Yarou, Hounkpè et Issifou, fidèles aux engagements souscrits devant la rupture, ne s’est pas avoué battu. Dans la traitrise et en catimini, il s’est réuni pour répondre aux injonctions du ministre de l’intérieur. Ce faisant, ils ont tenu un pseudo congrès à combien et sur quelles bases ? Ils ont exclu les responsables élus à l’historique congrès de Parakou. Hounkpè serait devenu secrétaire exécutif national, Yarou Théophile n’ayant pas eu le courage d’assurer jusqu’au bout sa traitrise. Incroyable. Sont-ils conscients de leur acte ?

Depuis quand c’est le pouvoir qui organise FCBE et qui choisit ses dirigeants en lieu et place de ses militants ? Cet acte posé par ces camarades est inqualifiable et d’une extrême gravité. La mort programmée de notre parti par le pouvoir de la rupture et ses agents en notre sein ne passera pas. Le faux assorti de ruse est voué à l’échec.

En tout état de cause, nous, membres du bureau politique restés fidèles à la ligne du parti :

–       Fustigeons et désavouons cet acte ignoble et honteux  des camarades Yarou, Hounkpè, Issifou et consort

–       Recommandons au secrétaire exécutif, Djennontin Agossou Valentin de convoquer en urgence le bureau politique pour examiner cet incident à la lumière de nos textes

–       Invitons les militants et militantes à garder la sérénité et la cohésion et à défendre le parti. La rupture et ses agents ont échoué dans leur dessein machiavélique d’en finir avec notre parti et par conséquent de mettre définitivement à genoux le peuple béninois

–       Réaffirmons l’appartenance de FCBE à l’opposition qui mène la lutte pour la restauration de la démocratie, de l’Etat de droit et le respect des droits de l’homme au Bénin, notre belle patrie commune.

Vive la démocratie !

Vive notre grand parti FCBE !

Que Dieu Bénisse le Bénin !

……….

ADRESSE DU PRÉSIDENT DR THOMAS BONI YAYI AU SUJET DE LA POLÉMIQUE ACTUELLE AU SEIN DE FCBE

Militantes et Militants du Parti FCBE.

Béninoises et Béninois;

Mes Très Chers Compatriotes,

 Depuis la soirée d’hier 20 septembre, de mon lit  d’hôpital, j’ai  appris qu’il s’est ouvert un débat sur fond de polémiques autour d’un certain récépissé provisoire qui aurait été attribué aux FCBE suite à l’éviction de certains membres influents du parti en exil pour leur opinion et leur attachement aux idéaux du parti.

Je voudrais par la présente signaler qu’en ma qualité de Président d’Honneur, je n’ai été associé à aucune étape de ce processus ou de ce deal alors  que les statuts de notre parti l’exigent dès lors que ce processus soulève une orientation de fond. Je l’ai aussi vécu comme tout le monde dans les réseaux sociaux. Je ne saurais donc cautionner une telle démarche exclusive visant à  affaiblir la Résistance que mène l’Opposition à laquelle appartient FCBE  pour le retour  de la Démocratie et la Paix dans notre Pays. Le Préalable est  la reprise du scrutin législatif d’avril 2019, sur une base consensuelle, équitable et transparente.

Notre démocratie doit éviter que les dirigeants procèdent à des nominations à  des postes électifs. Notre Parlement, socle de notre démocratie, dans notre Loi Fondamentale ne saurait dérogé à cette règle. Un Parlement sans opposition n’existe nulle part dans les grandes  démocraties de notre temps contemporain. Ce qui s’est passé n’est  pas neutre sur la gouvernance actuelle  et future des affaires  de notre pays.

J’invite donc tous les militants du Parti à l’union et à la solidarité afin d’éviter le virus de la division que véhicule cette nouvelle manœuvre d’exclusion des responsables en dehors des organes compétents du Parti.

Je renouvelle mes amitiés à  tous et lance un appel  à  l’esprit  de Rassemblement pour accompagner notre Chère Patrie Commune préoccupée par le retour  de la Démocratie,  de la Paix , de la justice,  du respect  des libertés fondamentales,  du respect  des droits  de l’homme et de l’emploi  de la jeunesse.

Vive FCBE dans les cœurs

 Que Dieu Bénisse  le BENIN

Président Dr Thomas Boni YAYI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :