Aller au contenu principal

Politique: Jacques Ayadji humilie Augustin Ahouanvoèbla

Aux côtés de Christelle Houndonougbo,  Augustin Ahouanvoèbla  a passé un sale quart d’heure à la séance d’échanges et d’information entre les partis politiques et les membres de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Le député de l’Union progressiste qui a participé au vote de la loi N°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral en République du Bénin a commis l’erreur de chercher à comprendre une disposition de cette  loi, notamment la répartition du siège en cas de reprise du scrutin.

Une opportunité mise à profit par  le président de Moele-Bénin pour corriger proprement  son collègue de la mouvance.

Prenant la parole, Jacques Ayadji a vite fait de rappeler qu’il s’agit d’une disposition votée par ce dernier et son parti.

« Je suis le président de Moele-Bénin qui est un parti qui n’a pas participé au vote de cette loi (Ndlr : Titre II dispositions particulières chapitre premier de l’élection des membres du conseil communal de la  loi N°2019-43 du 15 novembre 2019 », a d’abord ironisé Jacques Ayadji.

Augustin Ahouanvoèbla

Et même s’il n’a pas participé à l’adoption de cette loi, Jacques Ayadji a tenté de montrer qu’il maitrise mieux cette disposition que le député Augustin Ahouanvoèbla qui a pourtant pris une part active à l’adoption de cette loi. Il propose d’ailleurs une consultation gratuite à son « frère et ami » pour lui faciliter la compréhension. « Je voudrais offrir une consultation gratuite à mon frère et ami Augustin Ahouanvoèbla qui appartient à un parti qui a participé au vote », avant d’expliquer  «  Dans le cadre d’espèce,  lorsque les partis qui n’auraient pas eu 10% auraient été disqualifiés, les 40 mille voix dont vous parlez auraient été considérés comme des bulletins nul (Ndlr. article 184 :  Seules les listes ayant recueilli au moins 10% des suffrages valablement exprimés au plan national sont éligibles à l’attribution des sièges » 

Puis avec un air de dégoût, il conclut « c’est ce que vous avez voulu pour le pays ».

Drôle de frère et ami qui n’hésite pas à vous humilier en public…

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :