Aller au contenu principal

Atelier de consultation nationale sur la vision post 2020 de la CEDEAO: Vers des recommandations pratiques pour relever le défi du développement ouest-africain

La salle « Les Noces de Cana » de l’hôtel « La résidence des élus » a abrité  le mercredi 26 février dernier, un atelier de consultation nationale sur l’élaboration de la Vision Post 2020 de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est le Directeur adjoint de cabinet représentant le ministre des finances Romuald Wadagni qui a ouvert les travaux prévus pour durer deux jours.

Source externe

Pendant deux jours, les participants vont échanger autour des thèmes éminemment importants qui permettront d’avoir des perceptions sur les réalisations de la CEDEAO, puis des aspirations à long terme pour la région, au cours des 25 et 50 prochaines années.

Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur de la Cellule de Suivi de l’Intégration  Regionale (CSIR), monsieur  Armand SOUNTON s’est réjoui de la tenue de cette rencontre.

Pour monsieur Sounton, c’est le but d’approfondir le processus d’intégration régionale que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO a adopté en 2007 une Vision qui accorde la priorité à une CEDEAO des peuples qui met l’accent sur des mesures plus axées sur les populations, susceptibles de stimuler la croissance et d’éradiquer la pauvreté dans la région. Cette Vision, intitulée Vision 2020 expire fin décembre 2020. C’est pourquoi, la Commission de la CEDEAO et les Etats membres ont convenu d’organiser les Consultations nationales afin que le nouveau référentiel reflète les besoins et aspirations des populations de l’Afrique de l’Ouest. Pour Armand Sounton, il sied de faire remarquer que l’adoption de la Vision 2020 a contribué au renforcement du processus d’intégration régionale.

« La situation sécuritaire s’améliore, la liberté de circulation des personnes et des biens se renforce davantage et les habitudes de nos populations connaissent des changements notables grâce à la mise en œuvre des projets et programmes de développement », a laissé entendre le CSIR.

Malgré ces efforts. Il reste à faire dont entre autres la sécurité alimentaire, la libre circulation des biens, les tracasseries aux postes frontaliers. L’Afrique de l’Ouest est une région riche en ressources qui peuvent être exploité pour améliorer l’intégration régionale et la croissance au profit des populations. Il existe également un certain nombre d’opportunités d’amélioration de processus d’intégration régionale. Le Directeur adjoint de cabinet du ministre des finances monsieur Djigla Franck s’est aussi réjoui de la tenue de ses assises qui permettront selon lui, de trouver une réponse aux préoccupations des concitoyens de l’espace CEDEAO. Pour le DAC, les 15 pays de l’organisation sous-régionale ont convenu de la création dune région sans frontière. C’est pour quoi, il demande l’implication de tous les acteurs dans l’élaboration d’un document qui guidera l’organisation lors des 25 et 50 prochaines années.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :