Aller au contenu principal

Pour mieux combattre le nouveau système de rémunération proposé par l’Asecna: Les contrôleurs aériens mettent sur pied le SyncaB

Ça grogne à l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna)! Le nouveau système de rémunération proposé par l’Asecna fâche les contrôleurs aériens. Face à cette situation, ces derniers ont mis sur les fonts baptismaux le Syndicat des contrôleurs aériens du Bénin (Syncab) à la faveur d’une assemblée générale constitutive tenue ce vendredi 13 mars 2020 au chant d’oiseau de Cotonou, en présence des congressistes, des représentants de syndicats, des responsables de l’Asecna, de l’Anac  et autres.

Manassé AGBOSSAGA

C’est un syndicat qui naît avec une mission principale: combattre le nouveau système de rémunération de l’Asecna.  Dans son discours d’ouverture, Julien Hètchily, président de l’Aprocab et président du comité préparatoire  a précisé qu’il s’agit à travers ce congrès qui se tient sous le thème « la préservation et l’amélioration des acquis des contrôleurs aériens » « d’écrire une nouvelle page de l’histoire syndicale pour redonner espoir aux contrôleurs aériens de l’Asecna qui traversent des heures sombres depuis la proposition du nouveau système de rémunération de l’Asecna », qui sera examiné le 27 mars prochain en conseil des ministres.

Selon lui, ce nouveau système basé sur la pesée du poste rétrograde le grade des contrôleurs aériens en remettant en cause le plan de carrière et la suppression de bon nombre d’acquis.

Un avis partagé par les représentants du Sutracim, Synatramac, Syntrab et autres  syndicats  qui ont encouragé  les contrôleurs aériens à se mettre ensemble pour la défense de leur acquis.

Combattre par le dialogue

Antoine Mindé, Sg SyncaB

Dans cette perspective un bureau de sept membres conduit par Antoine S. Mindé a été élu pour un mandat de trois ans. Le nouveau et premier secrétaire général du Syncab a affiché sa détermination à combattre cette reforme salutaire, mais injuste. Pour lui, il est injuste que des contrôleurs recrutés avec un bac +2 et qui ont fait des formations de deux ans environs soient classés au même niveau que des techniciens supérieurs.

Antoine S. Mindé entend alors se battre avec son équipe et tous les contrôleurs aériens. Il précise toutefois que ce combat se fera avec le dialogue et le respect de l’autorité.

« Le rôle premier du syndicat, c’est la défense de ses syndiqués. Donc,  nous allons défendre nos acquis. Nous allons militer pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail  de tous les travailleurs, précisément les contrôleurs aériens  du Bénin et de l’Asecna en général, c’est notre devoir. Nous allons nous battre de toutes les manières avec le dialogue surtout. Nous allons discuter de façon permanente avec les autorités de l’Asecna afin d’améliorer les conditions de vie de nos syndiqués », a-t-il confié à Kpakpato Médias.

BUREAU  EXECUTIF DU SYNCAB

Secrétaire général : Antoine Mindé

Secrétaire général adjoint: Williams Ahossi

Secrétaire chargé de la négociation et de la facilitation: Blanchard Vodounsi

Trésorier général: Cendrine Adadja

Secrétaire chargé de l’information et de l’organisation: Boris Aholou

Secrétaire chargé de la formation syndicale et de la documentation: Juste Gouclounon

Secrétaire aux affaires socioprofessionnelles: Assad Olaafa

Commissariat aux comptes: Armel Elisha

Commissaires aux comptes adjoints: Carmelle Favi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :