Aller au contenu principal

Simon Tomèty: « Nos universités sont spécialisées en formation et production de pauvres»

Après 60 d’indépendance, Simon Narcisse Tomèty n’est pas satisfait du travail  abattu par les universités africaines. S’appuyant sur un constat général, le président du Café africain des néo philosophes laisse savoir que les universités africaines ne produisent pas des hommes capables de  créer la richesse.  « Nos universités  sont spécialisées en formation et production de pauvres», se désole t-il.

Pour lui, les universités africaines forment « beaucoup de diplômés, assez de fonctionnaires,  mais très peu  de  gens capables de créer de la richesse et des riches ».

Par contre, Tomèty fait savoir que  l’Afrique après 60 ans d’indépendance,  a, à travers ses universités,  montré sa capacité a créé des bureaucrates qui savent parler  le français, l’anglais, ou encore des cadres  qui sont préoccupés à  courir derrière les fonctions politiques.

Conscient que les diplômes et les titres ronflants célébrés cesseront d’être un référentiel de réussite sociale, le président du café africain des néo philosophes  insiste sur le fait que l’université  doit contribuer à l’avènement d’une masse critique de véritables  citoyens.

Il invite au passage les dirigeants africains à travailler pour l’indépendance dans l’interdépendance.

Pourvu que son appel soit entendu !!!

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :