Aller au contenu principal

Installation des conseils communaux et élections des maires: L’Union progressiste a présenté trois visages

L’installation des conseils communaux et l’élection des maires, adjoints au maire et chefs d’arrondissement est effective depuis le jeudi 28 mai dernier. A l’occasion, le parti Union progressiste, sorti vainqueur des communales  avec  ses     820 sièges obtenus a présenté trois visages. Détails…

Manassé AGBOSSAGA

On se demandait comment allait se comporter le plus grand parti politique du Bénin en termes d’élus à l’occasion de l’installation des conseils communaux et l’élection des maires, adjoints au maire et chefs d’arrondissement. Et bien, difficile de répondre. Tant, le « baobab » a pris plusieurs aspects. Du moins, pour le compte du bilan à mi-parcours de  l’installation des conseils communaux et l’élection des maires, adjoints au maire et chefs d’arrondissement, 4ème mandature.

Division, pas de promotion du genre, …

Contrairement au nom porté, l’UP a affiché l’image d’un parti désuni. L’Union n’a pas régné entre les conseillers élus dans plusieurs communes.

Ainsi, faute de consensus, le parti Up, majoritaire n’a pu élire son maire.

A Ifangni, Adjarra, Sakété,   Agbangnizoun, Lalo, Cobly et dans plusieurs communes, les conseillers communaux Up ont étalé au grand jour leur désaccord.

En outre, l’Up a également affiché son manque d’attachement au genre. Avec moins d’une vingtaine de maire élus, l’Up n’a pensé guerre à proposer le fauteuil de maire à une femme.

Rien que des hommes ont été proposés pour conduire les mairies.

Même Célestine Adjanahoun, l’une des rares femmes maires du parti n’a pas été reconduite. C’est un homme qui la succède.

Soit à l’Up, l’on ne croit pas aux capacités des femmes, soit l’on préfère donner les derniers rôles à ces dernières.

Enfin, et sans doute la bonne image. L’Up a présenté son attachement à la promotion des jeunes. A Kalalé et à Klouékanmè, le parti a fait l’option de confier la destinée des communes à de jeunes maires.

Par exemple, à Kalalé, Tidjani Bani Chabi  maire élu n’est âgé que de 28 ans. L’Up peut se targuer d’avoir le plus jeune maire élu.

C’est sans doute cette image que les béninois et béninoises attendent de l’Up.

 Bruno Amoussou, chef d’orchestre de l’Up est donc interpellé.

Bruno Amoussou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :