Aller au contenu principal

Kpakpatotiquement parlant: Le ou la Covid, voici quand on va trouver ton médicament

Fidèles lecteurs de « kpakpatotiquement parlant », bonjour ou bonsoir en fonction de l’heure à laquelle vous nous lisez. Dans ce  numéro, nous allons vous parler de la star mondiale des maladies. Vous devinez qu’il s’agit bien de notre cher «   Coro ».

Oui, cette maladie qui en un laps de temps a fait oublier le sida, la tuberculose, le cancer, sans oublier la galère et son géniteur le chômage.

Dans un regard kpakpatotique, on va  vous dire pourquoi depuis son apparition fin 2019, le monde entier court derrière médicament de maladie là.

Et bien, la réponse est simple. C’est parce qu’on est en face d’une maladie qui embrouille, et qu’en réalité personne n’a compris. Au fait si on t’a expliqué la maladie là et que tu as compris, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas à ton niveau.

Déjà par le nom. Voilà une maladie, on ne connait pas son vrai nom. Quand ça commencé, les chinois l’ont appelé Coronavirus. Et puis un coup, ils ont commencé à l’appeler Covid. Comme si ça ne suffisait pas, ils lui ont ajouté un numéro. Ce qui me fait mal dans cette affaire de numéro de joueur, c’est que c’est celui de notre ancien écureuil Jocelyn Ahouéya, dossard 19, qu’ils ont trouvé.

Ensuite, l’article. L’autre chose qui embrouille avec cette maladie, c’est avec quel article il faut l’employer. On ne sait pas s’il faut dire le Covid ou la Covid.  En plus si vous avez fait la remarque, les mots qui accompagnent cette maladie ne sont pas dans le dictionnaire. Exemple : déconfinement.

Mais çà là même,  c’est petit.   Façon « coro »  humilie les médecins. Les « dotos » ont dit qu’on n’a pas besoin de masque pour se protéger. Ça n’a pas duré, ils ont changé de discours.

C’est dans çà là, eux-mêmes ne savent pas quel médicament il faut prendre. Aujourd’hui tu entends tel nom de médicament et demain on te sort un autre pour te dire que l’autre là n’est pas efficace et que ça a des effets secondaires. Ce qui est bizarre, nos gouvernants font mention des malades guéris.  Pardonnez, c’est jus de bissap ils ont pris pour retrouver leur santé ou quoi.

Ce n’est pas pour rien que le Désordre   mondiale de la santé aussi est embrouillé  et a chaud.

Mais dans tout ça, c’est blagué tué de nos présidents empereurs africains qui fait trop rire. Par visioconférence, ils ont pris des décisions  comprises par eux seuls. Par exemple, couvre feu dans coronavirus là.  Comme si le coronavirus avait une heure de contamination, les habitants pouvaient sortir à une heure donnée mais étaient interdire de quitter de chez eux  à une autre heure.

Toujours dans la même galerie de mesure incomprise, quand la maladie était au début avec peu de nombre, par exemple 1, 2 ou 10 cas, ils ont fermé école, église, lieux de travail. Mais voilà qu’il y a beaucoup de cas, c’est maintenant on sort gros français et on parle d’allègement ou d’assouplissement des mesures restrictives.

Fidèles lecteurs de kpakpatotiquement parlant, retenez donc que,  c’est quand  « coro » va cesser de  les embrouiller qu’ils vont trouver son médicament.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :