Aller au contenu principal

Un homme a perdu son pénis après une grave infection : « Il est tombé au sol »

The Sun a raconté l’histoire de Malcolm MacDonald, un père de famille d’une quarantaine d’années, qui a dû vivre de nombreuses années sans pénis. Désormais, il vit avec un phallus reconstruit sur son bras par les médecins et qui devrait prochainement être déplacé au niveau de son périnée.

C’est une histoire pour le moins surprenante que The Sun a relaté ce jeudi 30 juillet 2020. Il y a six années de cela, un certain Malcolm MacDonald a été victime d’une grave infection du périnée. Au bout d’un moment, celle-ci s’est répandue au niveau de ses doigts et de ses orteils. Ces derniers ont alors pris une teinte noire et son pénis a également perdu de sa teinte rose naturelle. « C’était comme un film d’horreur, j’étais en panique totale. Je savais que j’allais le perdre. Et un jour, il est tombé au sol », explique ce père de famille à nos confrères anglosaxons.

Son premier réflexe a alors été de ramasser son phallus et de le conserver dans un bocal. « J’ai été à l’hôpital et ils m’ont dit que le mieux qu’ils pouvaient faire pour moi c’était de rouler ce qu’il en restait comme une saucisse. Ça m’a brisé le cœur », raconte Malcolm MacDonald. Contraint de vivre sans son sexe, il a alors noyé son chagrin dans l’alcool. « Je ne voyais plus personne. Je n’arrivais juste pas à l’accepter », a-t-il expliqué. Sa dépression a duré deux ans, jusqu’à ce qu’il apprenne l’existence de « pénis bioniques »« Ça a été une lueur d’espoir », lance celui qui a donc opté pour cette solution afin de compenser la perte de son propre phallus. « Je ne m’inquiétais pas de la procédure parce que j’ai vu ce que le docteur David Ralph et son équipe pouvaient faire. Ne pas avoir de pénis a été horrible. C’est la plus grande peur de la plupart des hommes. Ce n’était pas tellement une question de sexe, car j’avais déjà deux beaux enfants. Mais je n’avais plus confiance en moi », a développé Malcolm MacDonald.

Une opération deux fois reportée

Résultat de l’opération, il a pu avoir de nouveau un sexe d’homme (d’une longueur de cinq centimètres supplémentaires par rapport à l’original, selon ses désirs), mais implanté sur son bras pour des raisons de qualité de la peau. Il peut ainsi avoir des érections mécaniques. « J’étais tellement fier quand je l’ai vu sur mon bras pour la première fois. C’est comme si j’étais un homme nouveau », développe Malcolm MacDonald, qui est même allé jusqu’à lui donner un petit nom, celui de Jimmy. Pour avoir de nouveau un pénis, il a dû tout de même débourser 50.000 livres sterling. Heureusement pour lui, un remboursement a été possible puisque l’opération n’était pas uniquement d’ordre esthétique. Il ne pouvait plus uriner normalement. En 2018, une nouvelle chirurgie était prévue pour déplacer son pénis bionique au niveau du périnée. Le quarantenaire était malade, du coup un autre rendez-vous a ensuite été pris en avril dernier. La crise sanitaire liée au coronavirus a rendu impossible l’opération. Désormais, celle-ci devrait avoir lieu fin 2020, si tout se passe comme prévu.

Source : closermag

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :