Aller au contenu principal

Arrêté pour offense au président ivoirien Ouattara: L’artiste SKelly libéré, mais…

Le procès de l’artiste chanteur Skelly, arrêté le 03 août dernier dans la ville de Bouaké s’est tenu ce jeudi 13 août à la salle d’audience du tribunal de première instance de Bouaké.

Taregue Éric Parfait alias S Kelly, âgé de 41 ans, a, à l’occasion, été jugé pour « Émission d’expressions outrageantes, de termes de mépris et d’invectives ne renfermant l’imputation d’aucun fait par le biais d’un système d’information et offense au président de la République, punissable par l’article. 184, 264 et 367 du code pénal », précise le site Koaci.

Face au juge, l’accusé a vite plaidé coupable, précise le media ivoirien.

Le représentant du ministère public a alors requis à l’encontre de l’artiste, 12 mois d’emprisonnement et 300 milles fcfa d’amande.

Dans sa plaidoirie, l’avocat de l’accusé a mis en avant « les conditions dans lesquelles, la vidéo incriminant l’oiseau de Dieu, a été faite, par le truchement d’un poste de l’artiste Eddy, frère de S Kelly », souligne Koaci.

Il a notamment indiqué que « la vidéo datait d’une année et que son frère à cette période, n’était pas en possession de toutes ses facultés mentales ».

Dans ses conditions, l’avocat a sollicité la clémence du juge pour aider  son client «à renaître de ses cendres.»

Dans le même sens, Skelly, ‘‘vêtu de noir et recouvert par son chasuble vert sur lequel est imprimé, « Ne faites pas comme moi» a regretté son acte et a mis en avant la pression musicale. « Pour promouvoir une musique, il faut trouver la manière. C’est la raison pour laquelle je fais ces genres de vidéo (…) Je regrette et je prends l’engagement de ne plus reprendre ces genres de choses. Je m’excuse auprès du président.» a fait savoir comme dernier mot, S Kelly, d’après des propos rapportés par Koaci,

S’appuyant sur les différentes déclarations, le juge a rendu comme verdict, « l’accusé Taregue Éric Parfait alias S Kelly, coupable des faits à lui reprocher. Il écope de 12 mois, sursis à l’exécution de la peine dans un délai de 5 ans en observation, et 200 milles fcfa d’amande », précise Koaci.

L’artiste est donc désormais libre !!!

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :