Aller au contenu principal

Le Canada condamne l’empoisonnement d’Alexeï Navalny

— Le ministre des Affaires étrangères du Canada a déclaré être «profondément troublé» par les rapports d’experts allemands qui concluent que l’opposant politique russe Alexeï Navalny a été empoisonné par le même agent neurotoxique utilisé pour éliminer un ancien espion en 2018.

Dans une déclaration publiée mercredi, Francois-Philippe Champagne mentionne que le Canada «condamne sans équivoque cette attaque outrageuse». Alexeï Navalny demeure hospitalisé en Allemagne dans un état jugé grave.

Selon la déclaration du ministre Champagne, M. Navalny a été empoisonné avec une substance du groupe Novitchok. Le même type utilisé dans l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergeï Skripal et de sa fille Yulia au Royaume-Uni.

L’hôpital de Berlin, où est traité Alexeï Navalny, affirme que son état s’améliore, mais s’attend à un long rétablissement. Des séquelles à long terme pourraient également affecter l’opposant politique au régime de Vladimir Poutine.

Le gouvernement allemand a révélé que des tests menés dans un laboratoire militaire ont démontré «une preuve sans équivoque» de la présence d’un agent neurotoxique du groupe Novitchok.

François-Philippe Champagne assure que le Canada et la communauté internationale vont continuer de soutenir M. Navalny et sa famille dans leur recherche de réponses et de justice.

«Les autorités russes doivent expliquer ce qui s’est passé afin que ceux qui ont commis cet acte puissent en être tenus pour responsables, et ce sans délais, a déclaré le ministre des Affaires étrangères. L’utilisation d’armes chimiques est odieuse et inacceptable.»

Alexeï Navalny, politicien et enquêteur anticorruption, est l’un des critiques les plus féroces du président russe. Il est tombé malade à bord d’un vol devant le ramener à Moscou depuis la Sibérie, le 20 août. Il a été hospitalisé à Omsk quand l’appareil a dû atterrir d’urgence avant d’être transféré vers Berlin.

Le Kremlin est demeuré silencieux sur l’affaire, plaidant ne pas avoir reçu d’information au sujet de l’empoisonnement malgré le fait que son ambassadeur a été convoqué par Berlin.

Le gouvernement allemand a fait savoir qu’il partagerait l’information qu’il détient avec ses partenaires de l’Union européenne et de l’OTAN.

Source : msn/La Presse Canadienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :