Aller au contenu principal

Progression économique du Bénin: Zinsou est dans « l’élégance politique, l’honnêteté intellectuelle et la vérité des chiffres », d’après cet ancien collaborateur de Boni Yayi

Moukaram Badarou salue  les propos de l’ancien premier ministre sur Rfi et défend que ce dernier a bien « raison » d’avancer le progrès économique du Bénin  ces quatre dernières années. Pour l’ancien  préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau sous Boni Yayi, Lionel Zinsou est tout simplement dans  « l’élégance politique, l’honnêteté intellectuelle et la vérité des chiffres ». Voici son développement, dans sa tribune intitulée « ET POURTANT LIONEL LOUIS ZINSOU A RAISON ».

L’ancien premier ministre Lionel Zinsou

.« ET POURTANT LIONEL LOUIS ZINSOU A RAISON »

« Dans un pays où la politique est galvaudée et se fait en silence si non qu’en période électorale ;
Dans un pays où prendre la parole en public ou écrire présente un risque de lynchage pourvu qu’on ne partage pas votre avis, même si au demeurant vous dites la vérité ;
Dans un pays où s’opposer à un régime doit prendre l’allure de l’inimité viscérale ou doit être contre tout ce qui vient du pouvoir ;
Dans un tel pays, les propos de Lionel Louis Zinsou tenus sur la radio RFI le samedi 05 septembre 2020 ne peuvent que créer de tollé. Pourtant, l’ancien premier Ministre a raison. Il a raison parce que la science ne connait pas les sauts d’humeur et n’a pas d’état d’âme. Entre autres, est ce que le Bénin en espace de quatre ans, depuis 2016, est il devenu le premier producteur du coton dans la sous région ouest africaine ? C’est oui. Dans cette filière, le Bénin a-t-il doublé sa production dans cette période, passant de trois cent cinquante mille tonnes à sept cent mille tonnes ? C’est oui. Est il vrai que le choc mortel prévu face à la fermeture des frontières avec le grand voisin est contenu et que le rendez vous pris avec l’apocalypse n’a pas été tenu ? C’est aussi vrai. Le taux de croissance est il resté en état de stagnation ou a-t-il positivement évolué depuis 2016 pour tutoyer désormais les 7% ? Il a bel et bien évolué. L’évolution du taux de la dette, qui du reste est en deçà des 70% tolérés dans l’espace UEMOA, a-t-elle occasionnée des réalisations tangibles et contribue t- elle à la construction structurante de l’économie nationale ? Affirmatif. Il ne nous a pas d’ailleurs échappé la déclaration du Président Félix Houphouët Boigny face aux critiques d’alors sur la dette : « les pays africains qui ne s’endetteront pas pour se développer le regretteront ».
Dans ses propos, l’ancien challenger du candidat Patrice Talon au second tour des élections présidentielles de 2016 est dans l’élégance politique et dans l’honnêteté intellectuelle. Il est dans la vérité des chiffres, dans la vérité de l’économie et dans la vérité tout simplement. Tout spécialiste de l’économie sait que l’embellie économique au plan macroéconomique a forcement besoin d’un certain temps pour être dans la microéconomie. Dire le contraire, c’est fait des incantations, son allié.
Lionel Louis Zinsou n’a ni triché avec les faits encore moins avec les chiffres. Il est resté collé à la science. Mieux, il a fait preuve d’un esprit citoyen et d’une capacité politique qui devient de plus en plus rare dans notre pays. »

 Moukaram A.M. BADAROU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :