Aller au contenu principal

Emprunts sur les marchés internationaux: Voici ce qui choque et « attriste » Ganiou Soglo

Ganiou Soglo a réagi aux emprunts sur les marchés internationaux, spécialité du gouvernement de la Rupture. L’ancien ministre des Sports et de la culture de Boni Yayi a mis l’accent sur ce qui le choque et l’attriste.

« Ce qui m’attriste dans tout cela,  ce n’est pas la recrudescence de prêts de nos responsables,  mais son absence d’empathie pour son peuple », déplore Ganiou Soglo, dans un message publié sur son compte officiel ce lundi 14 septembre 2020.

Toutefois, il dit ne pas être surpris par ce manque « d’empathie » du gouvernement de la Rupture pour son peuple.

Ganiou Soglo laisse d’ailleurs entendre que ses emprunts ne sont pas destinés au peuple.

« Les récipiendaires de ses emprunts ne sont pas ceux pour qui un programme d’action gouvernementale a été proposé à grand frais en 2016.  Pour preuve, 650 millions ont été prévus prochainement aux actuels locataires du palais des gouverneurs dans le cadre de la lutte contre la covid-19 au détriment des hôpitaux et autres services de santé de notre pays, 3 milliards de FCFA à la disposition des partis du pouvoir et ceci à quelques encablures des prochaines élections présidentielles. On récompense les copains, le prix à payer pour services rendus ! », justifie l’ancien ministre de la Culture.

Et pendant que le régime de la Rupture endette le pays, la situation socio-économique  reste toujours sombre à ses yeux.

« Pourtant la vérité est là, triste. L’indice de développement humain reste faible, malgré le statut de pays à revenu intermédiaire dont les thuriféraires du régime affublent le Bénin dorénavant. Les problèmes endémiques ne sont pas résorbés : l’électricité reste encore trop cher, l’eau une denrée rare dans certaines contrées du Bénin profond, l’autosuffisance alimentaire un vœu  pieux et la fermeture de la frontière avec le Nigéria pèse excessivement », constate t-il.

Malgré ça, le peuple devra se mettre à payer  cette dette.

« …c’est aussi maintenant que le peuple va devoir commencer par rembourser ces emprunts. Nous apprenons que c’est déjà une valeur fiduciaire de 391 milliards de FCFA qui est attendue à Dakar. Ce montant marquant le début de la période de remboursement de nos sempiternels emprunts sur les marchés internationaux… », confie Ganiou Soglo.

Manassé AGBOSSAGA

2 Comments »

  1. C’est malheureux parfois d’entendre des gens comme Soglo fils Komi se prononcer en denoncant ce régime.si vos parents avaient fait mieux nous n’en serions pas là avec 56901f vous avez l’électricité et l’eau avec 48900f.au temps de son père qui a bénéficié de beaucoup de sous pour appuyer la démocratie on payait combien.qui a bradé la Béninoise.je vous en prie vous pouvez critiquer mais en proposant.pour les élections père mère enfants ont choisi des camps opposés n’est ce pas voilà la démocratie.laissez le peuple expérimenté ce système.vous ne détenez aucune vérité.c’est vos centres qui ronflent.merci

    J'aime

  2. Le goinfre !!! Que raconte-t-il ? Aujourd’hui, nous voyons à quoi servent les prêts contractés par notre gouvernement. Quand on a été membre d’une clique de voleurs, un groupe mafieux qui a commis des crimes multiformes et impunis, il faut tout simplement se cacher quand on n’a pas l’honnêteté de reconnaître les mérites de celui qui affiche de véritables ambitions pour son pays et son peuple. Cet ex garçon de course, ministre kpayo veut nous apprendre quoi ?
    Qu’il aille se faire foutre. Ce guignol !!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :