Aller au contenu principal

Déo Gratias Kindoho vit une «torture»: «Ça fait plus d’un an qu’il n’est plus utilisé », dénonce un collègue du journaliste de l’ORTB

La situation du journaliste Déo-Gratias Kindoho vire au drame. Empêché d’antenne, le journaliste vit une véritable « torture ». Du moins, selon son collègue Didier Hubert Madafimè.

A travers un texte publié sur sa page Facebook, il a révélé  comment notre confrère est traité par les responsables de l’ORTB.

Déo Gratias Kindoho

  « Ça fait plus d’un an qu’il n’est plus utilisé: ni reportage ni présentation. Tous les jours il est là, à ne rien faire », dénonce  Didier Hubert Madafimè.

Il confie que des démarches ont pourtant été entreprises pour mettre fin à cette « torture ».

« …Le Dg sait là où se trouve Deo-Gratias Kindoho. Il y a eu des échanges de correspondance entre les deux et même des rencontres d’explication entre le Dg et son collaborateur … Je suis allé voir le Directeur de la radio pour qu’il arrête cette torture contre Deo –Gratias,   une fois, le Dg à l’origine de la situation débarqué, mais rien », confie t-il.

Et de prévenir « Si la cabale continue, on sera dans la triste obligation de sortir tous les documents ».

Manassé AGBOSSAGA

INTEGRALITE DE LA PUBLICATION DU JOURNALISTE MADAFIME

« Je n’ai pas écouté, moi-même, mais j’ai été informé d’un communiqué demandant à

Deo Gratias Kindoho

de reprendre le boulot, faute de quoi, il est considéré comme démissionnaire à partir d’une certaine date. Celui qui a rédigé le communiqué ne s’est pas bien renseigné et je suis sûr que ça ne vient pas de la Direction Générale. Le Dg sait là où se trouve Deo-Gratias Kindoho. Il y a eu des échanges de correspondance entre les deux et même des rencontres d’explication entre le Dg et son collaborateur . Ça fait plus d’un an qu’il n’est plus utilisé: ni reportage ni présentation. Tous les jours il est là, à ne rien faire. Je suis allé voir le Directeur de la radio pour qu’il arrête cette torture contre Deo -Gratias, une fois, le Dg à l’origine de la situation débarqué, mais rien. C’est vrai que Deo est une forte tête mais, c’est l’un des meilleurs journalistes de sa génération. Il est aussi l’un des rares à faire de l’équilibre de l’information le principe sacro-saint de son métier. Il décide de saisir une opportunité et les méchants, ceux qui lui pourrissent la vie, se saisissent de l’occasion. Il demande un détachement, ce qui est normal et reconnu par le statut des agents de l’ORTB et on lui impose une mise en indisponibilité. Il connaît bien la difficulté entre les deux. Ça a traîné au point où il a fallu écrire des lettres d’excuses à ces nouveaux patrons. Finalement, il est parti. Ou se trouve l’abandon de poste. Il a suffisamment le temps pour que ceux qui lui ont pourri la vie ne soient plus au poste ou au pouvoir, à son retour, afin que sa réintégration se passe sans problème. Tout finit par finir. Si la cabale continue, on sera dans la triste obligation de sortir tous les documents ».

Un commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :