Aller au contenu principal

30 heures de cours par semaine : Le porte-parole des pré-insérés conteste et alerte sur les conséquences fâcheuses d’une décision « indigne »

Le porte-parole de la Fédération des collectifs  des pré-insérés conteste la nouvelle trouvaille de Mahougnon Cakpo. Dans un entretien accordé à Frissons Radio, Ferdinand M. a critiqué  le quota horaire de 30 heures de cours  par semaine au lieu de 20 heures, récemment décidé par le ministère des Enseignements secondaire et de la formation professionnelle.

Mahougnon Cakpo, ministre des Enseignements secondaire et de la formation professionnelle

Le premier porte-parole des   pré-insérés a insisté sur les multiples conséquences fâcheuses de cette décision qu’il juge « indigne ».

 « Plusieurs raisons justifient notre indignation, avec un tel quota horaire, les enseignants se retrouveraient avec près d’une dizaine de classe.  Ce qui humainement, pédagogiquement, psychologiquement n’est pas supportable  pour un enseignant de qui on attend compétence et performance.  Avec 30 heures de cours par semaine, les enseignants seront inefficaces, le niveau des apprenants va drastiquement baisser.  Nous aurons les plus mauvais résultats aux examens nationaux, il y aura la chaos, la mise en chômage de plusieurs centaines voire des milliers de pré-insérés ..la ruine de l’école béninoise », avance t-il.

Mahougnon Cakpo est donc interpelé !!!

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :