Aller au contenu principal

Alain Orounla réagit et s’interroge après la décision de l’OFPRA

Le porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur la décision de l’Office français de protection des refugiés et des apatrides (OFPRA) de retirer le Bénin sur la liste des pays d’origine sûr, pour une période de 12 mois.

Tout en désapprouvant, Alain Orounla s’est notamment interrogé sur les raisons de cette sentence.

«… Peut être que l’OFPRA n’aime pas le rapport qui a été rendu et qui constate les efforts consentis par le gouvernement (,  le président de la République, en particulier   pour la promotion, la consolidation des droits de l’homme dans notre pays (Ndlr : Rapport de la Commission béninoise des droits de l’homme)…est ce que parce que parce que tout va du tout bien ?… Est-ce le résultat d’une auto flagellation de nos compatriotes  qui ne cessent de clamer partout que les libertés sont en recul au Bénin…Nous laisserons le temps au temps,   comme ils l’ont faits en nous mettant un sursis de 12 mois… », a répondu le porte-parole du Gouvernement suite à une question d’un journaliste  au cours du point de presse du Conseil des ministres de ce mercredi 07 octobre 2020.

Puis de rassurer : « Le Bénin fera la preuve que c’est un Etat de droit, c’est un Etat de liberté, c’est un pays sûr,  considéré comme tel par le Faut conseil des réfugiés qui sait que notre pays est ouvert à ceux qui sont en difficulté dans son voisinage immédiat et même un peu plus loin lointain ».

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :