Aller au contenu principal

Aujourd’hui retraité politique, demain de la mouvance, après-demain opposant : finalement Fred Houénou va rester où ?

Incroyable, mais vrai ! En moins de cinq ans sous la Rupture, Fred Houénou a changé de veste par trois fois.

Soutien de Boni Yayi aux dernières heures, après avoir été casé, il a su sortir de son tiroir politique une recette pour fuir l’opposition. Malgré son jeune âge, il a au lendemain de la défaite de son candidat à la présidentielle de 2016, Lionel Zinsou, annoncé sa retraite politique.  Bien drôle, n’est-ce pas !

C’est donc de sa position de retraité politique, que Fred Houénou observe l’actualité politique et ne manque pas de placer quelques mots. Il fait même mieux. Il n’hésite pas à féliciter et adresser des louanges  à Patrice Talon.

Aujourd’hui retraité politique, demain de la mouvance, après-demain opposant : finalement Fred Houénou va rester où ?

Mais en réalité, c’était une astuce pour s’approcher de la marmite Rupture. Car comme une femme devient, d’un coup, gentille, respectueuse avec son homme quand elle veut lui demander de l’argent ou obtenir quelque chose, Fred Houénou a commencé à applaudir Patrice Talon pour officiellement glisser dans la Rupture. Le ‘‘jeune homme’’  passe donc du retraité politique, à membre de la mouvance présidentielle. Il adhère même au parti dit d’opposition constructive, la FCDB de Soumanou Toléba.

Ses ‘‘atalakous’’, vouvouzélas, cris, incantations et autres à l’endroit du régime finissement pas porter leurs fruits. Après la nomination de l’avocat, Alain Orounla au ministère de la Communication, il est appelé à servir aux côtés de ce dernier en qualité de Conseiller à la communication.

Fred Houénou voit alors le Bénin sous Talon comme un paradis où tout va, presque, bien.  A ce moment là, les Béninois ne peuvent plus respirer. La nouvelle recrue pour la propagande du régime de la Rupture fait bien son travail, peut-être même, trop bien.

Puis, subitement, l’homme change peu à peu de discours. Sur une émission, il ne se prive pas de critiquer sévèrement son ministre de la Communication. Etonnant ? N’est-ce- pas ! Il s’agit peut-être là, de la démonstration de la notion de « Bénin, pays de pagaille ».

Et en ce vendredi 28 novembre, Fred Houénou annonce son appartenance à la mouvance via une lettre ouverte.

Tout ce changement et retournement se passe en moins de cinq ans.

Faut-il voir par là, les effets secondaires d’une certaine ‘‘folie’’  pour avoir joué dans l’écurie des «fous du roi » sous Yayi Boni ? 

Un médecin est,  sans doute, mieux placé qu’un Kpakpato pour répondre à cette interrogation.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :