Loin de moi l’idée de dédouaner les pères démissionnaires, mais il faut toujours avoir une vision holistique et non parcellaire d’une situation , avant de donner son point de vue.

Les pères célibataires sont toujours portraiturés comme s’ils étaient les sbires de Lucifer , tandis que les mères célibataires sont présentées comme des victimes .

Pourtant en regardant la situation de plus près , on arrive à la conclusion qu’une mère célibataire n’est pas exempte , et qu’elle a aussi une grande part de responsabilité dans la démission du père de son ou de ses enfants .

Voici à mon sens , trois raisons qui peuvent expliquer pourquoi certaines femmes sont devenues des mères célibataires .

1- L’omniprésence de leurs familles

La plupart des mères célibataires accouchent en étant encore dans la maison familiale.

Ce qui accorde de facto un droit de regard de ses parents sur l’enfant, eu égard aux nos us et coutumes qui prévalent en Afrique , et qui ne se soucient pas du fait qu’elles soient financièrement autonomes ou pas.

Le danger ici réside dans le fait que nombre d’entre elles ne sachent pas faire valoir leurs choix, face aux pressions embarrassantes et égoïstes de la famille. C’est tout le monde qui veut lui enseigner comment mener et si possible contrôler sa vie de couple.

La visite du père devient un cérémonial absurde et gênant, où se succèdent les allusions sournoises de la maman rêvant d’un mariage de princesse pour sa fille, d’un père au silence désapprobateur et aux regards menaçants, à la fratrie qui jauge le gars au nombre de billets qu’il laisse à titre de « farotage » ou au type de chaussures qu’il arbore, particulièrement convoitées par les frères.

Au milieu de tout ceci, la mère célibataire se retrouve partagée entre le désir de plaire à sa famille, et celui de soutenir son homme.

Au finish, elle se laisse envahir par une indécision de mauvaise augure pour le couple; ce qui lasse rapidement l’homme et commence à l’éloigner subtilement de sa bien-aimée.

Surtout si la famille de la femme estime que l’enfant leur appartient et n’accepte pas que le père nomme sa propre progéniture, cette famille préfère nommer une tante qui n’a pas eu d’enfant or le géniteur voulait nommer sa maman .

Que pensez vous que l’homme fera ?

2- L’utilisation de l’enfant comme une arme contre son père

La manifestation la plus évidente de ceci est le chantage à l’enfant et affectif tous azimuts.

Pour un oui ou un non, les menaces sous-jacentes fusent et l’enfant est brandi comme le bouc émissaire parfait.

Au moindre désaccord, le père subit les affres de l’éloignement d’avec sa progéniture.

S’il ne cède pas aux injonctions et caprices intempestifs de la mère dans les délais impartis, il se voit purement et simplement refuser l’accès au lieu de résidence de l’enfant.

Et lorsque, las de tout cet embroglio il décide de prendre du recul, il est traité d’irresponsable, d’immature et j’en passe.

La fille ne se remet que très rarement en question dans le cas de figure , elle est la championne des ultimatums : « S’il ne paye pas les factures qu’il mette une croix rouge sur son enfant . »

3- Le fait de demander de l’argent à répétition à son père

Certaines mères célibataires se comportent comme si la venue d’un enfant rend le père plus riche qu’à l’accoutumée.

Comme si l’arbre qui produit l’argent se met à éclore dans sa cour, à l’instant où le nouveau-né pousse son premier cri.

Un enfant est certes une bénédiction, mais ne doit en aucun cas devenir un motif d’escroquerie.

Elles vont parfois si loin dans leur demande de rançon (oui oui, pas de ration mais de rançon), que le père finit par croire que même le rot d’un bébé est payant.

Le plus décevant est que très souvent, il ne voit pas très bien où va tout cet argent.

Tandis que la mère brille de mille feux sous ses parures plus chics les unes que les autres, l’enfant a toujours l’air d’un rescapé de la dernière crise alimentaire éthiopienne.

Et si le père ose s’enquérir de la gestion pécuniaire que la génitrice en fait, il est sèchement recadré par un outrecuidant:  » Tu peux accoucher un enfant?!

Allaite-le/la alors toi-même! « 

Ce sont de tels comportements qui rebutent les pères et découragent toute initiative matrimoniale de leur part.

Personne ne souhaite faire sa vie avec une harpie, une éternelle indécise et sans cœur./.-

Toutefois, les hommes ne devraient sous aucun prétexte arrêter de s’occuper de leurs enfants même si les mères de ces derniers sont ingérables .

Anti-Coach ( Simple Cow Boy )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s