Aller au contenu principal

Recours répétés aux emprunts obligataires : Un Citoyen interpelle le ministre Wadagni

A travers une lettre ouverte, Julien Kandé Kansou, enseignant interpelle le ministre de l’Economie et des finances sur le recours répété aux emprunts obligataires par le Gouvernement. Lire sa lettre!

Romuald Wadagni

Lettre ouverte au ministre des finances,  Romuald WADAGNI_

 Objet : Demande de clarification sur les emprunts obligataires

J’ai l’honneur de venir respectueusement vous demander l’objet des emprunts obligataires que notre pays cherche chaque mois et même deux fois par mois.

En effet, il m’a été donné de constater que chaque mois notre pays va sur le marché financier de la CEDEAO pour demander des financements. Je voudrais sincèrement savoir ce qu’on fait concrètement avec les sous. Est-ce que ces sous nous permettent de construire les routes ? Je ne pense pas, car le président de la République a martelé en public que le gouvernement défunt a mobilisé des centaines de milliards pour la construction des routes avant son départ puisque l’État est une continuité, les financements doivent aller dans le sens des routes. Je veux bien le savoir aussi car j’ai constaté que le nombre de kilomètres de route construites n’atteint pas 100km en 5 ans. Mais ces milliards qui défilent chaque fin de mois me traumatisent.

Je veux savoir, est-ce les marchés en construction qui bouffent les sous ainsi ? Si oui, les marchés bouffent ce qu’on va vendre sur les lieux avant même que la détérioration des infrastructures ne commence!

Est-ce que ces montants vont dans la construction des stades ? Je ne pense pas, car c’est utopique de construire des salles de classe quand il n’y a pas des apprenants. Si vous n’avez pas des écoles de formation de football dans toutes les communes, les stades vont accueillir les mariages et les baptêmes bref, toute sorte d’activité n’ayant curieusement aucun lien avec ces lieux où devraient se pratiquer des disciplines sportives. Ce sont des infrastructures culturelles alors !

Je voudrais savoir, le port n’est-il pas capable de rehausser notre économie ? J’ai appris de la bouche de certains politiciens que le Bénin a résisté, notre économie est performante mais vous aviez dit que nous avions perdu des milliards. C’était 48. Bon. Mais si notre économie a résisté pourquoi les emprunts ?

Je voudrais savoir, monsieur le ministre, ou bien malgré le fait que les aspirants sont surchargés, les salaires fragmentés, les classes sans enseignants pendant 3 mois, les groupes pédagogiques supprimés, les fonctionnaires radiés, les primes supprimées, le coût de la consommation des réseaux sociaux augmenté puisqu’on critique le gouvernement, monsieur le ministre, on arrive pas à payer les fonctionnaires et on doit aller sur le marché financier d’abord ? Si notre travail ne peut pas payer nos salaires, il faut fermer l’entreprise; sinon c’est la faillite. Il va de soi: l’État doit trouver des mécanismes de production.

Non! Si c’est cela, c’est triste pour le pays qui se fout de tout le monde. Le pays si souverain qui ne respecte pas les décisions de justice de la juridiction continentale mais qui cherche à prêter.

Monsieur le ministre, enfin, on a prêté combien pendant les 5 ans ? Je demande, car nous allons tous payer.

Bientôt, nous allons vendre de l’énergie aux autres pays de la sous région, est-ce pour cela qu’on prête autant ?

Je voudrais savoir, ou bien pour l’organisation des tests ou concours, on prête aussi de l’argent ? Si c’est oui, cela ne vaut plus la peine. Les gens sont admis et ils sont à la maison, ceux qui ne sont pas admis sont déployés. Depuis un certain temps presque tous les concours sont tachés d’irrégularités.

Si c’est pour les élections présidentielles, on devrait faire une assise. Il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs!

Si c’est pour l’eau, ah! C’est une source de vie. Mais veillez à ce qu’une seule personne ne boive pas tout.

Si C’est pour les logements sociaux ? Ah, c’est trop tard. Les béninois aiment construire leur propre maison.

C’est pour l’aviation de Glo? C’est un projet ambitieux mais qui a ruiné les propriétaires terriens. Si on ne revient pas sur le dédommagement, je crois que les avions ne vont pas décoller ou atterrir là.

Je voudrais bien penser que c’est de blanchiment de capitaux. Sinon, nous sommes déjà un pays à revenu intermédiaire ou bien nous sommes devenus un pays intermédiaire ?

Désormais, il serait bien de nous dire ce qu’on veut faire avec l’argent qu’on cherche à emprunter et nous pouvons demander les comptes après.

Dans l’espoir d’une suite favorable à ma demande, je vous prie, monsieur le ministre, de recevoir mes vœux de nouvel an : santé, sagesse, courage, paix intérieure, Amour et le jugement interne.

Julien Kandé Kansou, le 04 janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :