Aller au contenu principal

Le Groupe national de contact reçoit le Cahier de charge, vers un cadre unifié pour la restauration de la démocratie

C’est fait ! Le Comité de suivi a transmis au Groupe national de contact, le Cahier de charge. Et ce après examen et adoption, ce lundi 11 janvier 2021 à Cotonou.

En présence des représentants de partis et mouvements, les membres du Comité de suivi, mis sur pied au lendemain du Colloque sur les 30 de la conférence nationale, le  14 décembre dernier ont examiné et adopté le précieux document pour le remettre à la présidente du Groupe national de contact, Amissétou Affo Djobo.

Lors de la remise, Alexandre Hountondji fera remarquer que ce Cahier de charge offre une plateforme unique pour la restauration de la démocratie. 

« Vous avez examiné et adopté non seulement le mémorandum  tenant lieu de manifeste.  Vous avez examiné et adopté la charte de notre comité.  Vous avez élaboré le règlement intérieur de ce comité, mais vous êtes  allés plus loin. Vous avez élaboré notre plan de travail. Vous avez identifié toutes les entités politiques, sociales, économiques,  démocratiques qui devraient être impliqués dans le cheminement que nous avons commencé depuis le 14 décembre…A l’arrivée,  le Cahier de charge tenant lieu de nos actions,  désormais  en tant que Cadre unifié des forces politiques,   économiques,  sociales démocratiques pour rétablir la démocratie,  l’état de droit,  les libertés fondamentales. Madame la présidente du Groupe national de contact, j’ai l’insigne honneur,  au nom du Comité de suivi, de vous remettre ce Cahier de charge », a-t-il déclaré.

« Mission accomplie », dira ensuite, Amissétou Affo Djogbo.

« C’est avec un grand honneur et un immense plaisir que je reçois ce jour 11 janvier 2021,  de vos mains, monsieur le président du Comité de suivi,   le Cahier de charge,  que vous avez bien voulu conduit avec tact,  doigté.  Le Comité de suivi  qui a été mis en place le 28 décembre  a eu la charge de conduire ce travail.  Aujourd’hui,  c’est chose faite,  vous pouvez dire mission accomplie », a lancé la présidente du Groupe national de Contact.

Amissétou Affo Djobo parle alors de ‘‘Cadre national   de concertation des forces unies pour la restauration de la démocratie’’ pour sensibiliser et encadrer le peuple sur ce qui doit être son rôle pour la restauration de la démocratie, des libertés et de l’état de droit.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :