Aller au contenu principal

Pour la « restauration de la démocratie » et « l’alternance »: L’opposition unit ses forces et crée le FRD

Les forces de l’opposition unissent leurs forces pour contrer Talon. Elles ont lancé ce mercredi 13 janvier 2021 à Cotonou, le Front unique pour la restauration de la démocratie (FRD).

Les précurseurs de ce Front sont, Grande solidarité républicaine, la Dynamique unitaire pour le développement et la démocratie, le mouvement ‘‘Rassemblement’’ et le parti Les Démocrates. Et c’est d’ailleurs le président de cette formation politique qui va planter le décor.

Eric Houndété a fait remarquer que cette union, qui verra l’adhésion d’autres forces dans les prochains jours,   traduit la volonté des uns et des autres à répondre au désir du peuple de voir  les forces de l’opposition marcher en rang serré pour combattre la « dictature » de Talon et « restaurer la démocratie ».

Pour Joël Aïvo, « l’heure n’est pas au renoncement, mais aux solutions ».

Cette solution se veut être ce collectif unifié de l’opposition à travers la  signature d’une convention. Présentant la déclaration,  Valentin Aditi Houdé  a souligné que la plate-forme dénommée Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD) vient en réponse à la dictature installée depuis 2016, avec des dysfonctionnements d’ordre institutionnel et juridique (adoption de plusieurs lois liberticides, la remise en cause de l’état de droit, l’organisation d’élections non inclusives, la révision opportuniste et non consensuelle de la constitution du 11 décembre 1990, le non-respect des droits et libertés, le refus d’exécution des décisions des juridictions nationales et internationales, la contrainte à l’exil de plusieurs citoyens béninois, etc.).  Pour le FRD, la priorité est à la « restauration de la démocratie » et à « l’alternance au sommet de l’Etat ».

Le FRD dit niet à la continuité de ces dérives et pose des exigences.

Le Collectif de l’Opposition exige :  « L’application immédiate des Arrêts de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples demandant le maintien de la Constitution du 11 Décembre 1990 », «  L’organisation d’un dialogue inclusif de tous les acteurs de la vie politique aux fins de déterminer de façon consensuelle les modalités d’une élection pacifique et démocratique », « l’abrogation de toutes les lois liberticides votées au parlement pendant le mandat du Président Patrice Talon notamment la loi n° 2019-40 du 7 novembre 2019 modifiant la constitution du 11 décembre 1990, la loi 2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral instituant le parrainage et la loi règlementant les droits de grève », « le respect des droits et libertés fondamentaux garantis par la Constitution et par les conventions internationales », «  Le retour de tous les citoyens béninois contraints à l’exil », «la libération des prisonniers politiques », « l’audit de la Liste Electorale Permanente Informatisée de manière consensuelle », « la restitution et la garantie, aux travailleurs, de leurs acquis sociaux », le respect strict de la durée du  mandat présidentiel.

Le FRD appelle ses militants à se tenir prêt pour les combats à venir.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :