Aller au contenu principal

Ceg de Gbèdégbé : Les collégiennes écartent, les collégiens et artisans pénètrent… les grosses non désirées se multiplient

Au collège d’enseignement général (CEG) de Gbèdégbé, dans l’arrondissement de Sey, commune de Toffo, les collégiennes continuent de confondre leurs jambes à  leurs cours. Conséquence, elles écartent facilement leurs jambes aux premiers venus.

Les collégiens et artisans, comme de vrais chasseurs, en profitent.

A l’arrivée, les grossesses non désirées se multiplient. Et dans un entretien accordé à l’Agence Bénin presse,  le directeur du collège d’enseignement général (CEG) de Gbèdégbé, Félix Houndébasso s’est d’ailleurs plaint de la situation.

Il a confié que son établissement a enregistré plus d’une dizaine de grossesses non désirées l’année dernière.

 Selon lui, ces grossesses,  ont souvent pour auteurs, les collégiens, les artisans de la localité et bien d’autres hommes. Ceci malgré,  les multiples séances de sensibilisations tenues par les  autorités du collège, du centre de promotion sociale(CPS) de Toffo et du service social scolaire à l’endroit des apprenants.

Manassé AGBOSSAGA

Un commentaire »

  1. Quand on dit que la seule solution à ces actes déviants de la part de nos enfants, les gens font la sourde oreille. C’est indispensable de nos jours. Votre article a mentionné les CPS. Mais il y a combien de Psy dans ces centres ? À mon avis zéro ! La solution est là ! À nous de la choisir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :