Aller au contenu principal

Tomèty rend hommage à Rawlings : « Il sert son peuple avant de se servir»

A travers une tribune, le directeur africain du café africain des néo-philosophes rend hommage à Jerry Rawlings, décédé le 12 novembre 2020 . Pour Simon Narcisse Tomèty, l’ancien président du Ghana a « servi son peuple avant de se servir »

Décès de Jerry Rawlings

« Adieu le grand baobab panafricaniste, Jerry Rawlings

Dieu ne regarde pas le visage des opulents puisqu’Il connaît mieux que quiconque la source de leur aisance et de leur flatulence.

« L’homme injuste est, semble-t-il, aussi bien celui qui agit contre la loi que celui qui veut posséder plus qu’il ne lui est dû, et même aux dépens d’autrui » extrait de : Aristote, Éthique de Nicomaque, V, la Justice, Paris, Garnier, Flammarion, 1965, p.124. Le Président Rawlings est un homme honnête et juste qui fait la différence avec ses pairs, chefs d’État africains.

Dieu demande de regarder dans le visage de ceux en détresse pour recevoir Son message.

Rawlings l’a intégré pour se révolter contre les exploiteurs du peuple ghanéen. Il n’a pas d’amis parmi les chefs d’État africains qui terrorisent leurs peuples et pillent le bien commun. C’est la classe politique qui est sa cible de combat. Pour son peuple, il reste l’éducateur en chef pendant et après le pouvoir. Probablement, c’est le militaire homme politique le plus respecté et adulé après Kwami Nkruma au Ghana.

Rawlings sert son peuple avant de se servir. Tellement, les jeunes sont fiers de lui que tous ces gradués des lycées et universités qui parcouraient les pays africains comme cireurs de chaussures sont retournés au Ghana pour être employés ou auto-employés.

Tout n’est pas rose mais Rawlings a été le moteur de la moralisation de la vie publique que l’histoire du Ghana a inscrit en lettres d’or dans le palmarès des grandes oeuvres. Après lui survit et survivra le Grand Ghana en attendant qu’un jour, surgit la grande Afrique de son rêve.

Rawlings est un parfait homme décomplexé et son style vestimentaire montre bien que cet homme vit sans masque. Quand, je le vois assurer la sécurité routière dans les bouchons d’Accra à la tombée de la nuit, c’est le témoignage patent que c’est le peuple ghanéen qui assure sa sécurité parce qu’il est aimé de la majorité de ses concitoyens civils, paramilitaires et militaires de toutes les classes d’âges, toutes les régions et des deux sexes. Le Ghana et l’Afrique ont perdu un chef d’État fédérateur.

C’est l’apothéose quand votre peuple vous hisse au sommet de la pyramide et il est resté sur la montagne de protection de tous les Ghanéens sans chuter jusqu’à regagner le sous-sol et le ciel. Que son Âme repose en paix.

C’est dire que personne n’est une île comme Thomas Merton l’a démontré en appelant tout être humain à la compassion et à la négation de l’orgueil et de l’égoïsme. J’adore le président Rawlings pour cette grande qualité humaine.

Si je pleure le président Rawlings, et nous sommes très nombreux en Afrique et dans la diaspora africaine dans ce souvenir avec nos larmes, c’est simplement que ce panafricaniste pratique ce que les psychiatres appellent l’équivalence mentale. Il a vécu sans orgueil, sans corruption, sans ruse… et surtout en homme simple, de droiture et citoyen au service de son peuple. Il n’a pas régné en mystificateur et en démagogue mais en pédagogue de développement. Les faits et le temps témoignent déjà en sa faveur.

Si chaque pays africain pouvait avoir son RAWLINGS, l’Afrique sera sauvé. Il y a trop d’hommes et de femmes roublards en politique en Afrique. C’est désespérant; cependant tout n’est pas perdu, et le chemin pour restaurer l’intérêt général dans la conscience africaine sera long mais pas impossible. Il y a trop de voleurs dans les rouages des appareils d’État en Afrique.

Ne baissons pas les bras et poursuivons le chemin de la compassion avec plus d’engagement pour que la solidarité ne soit pas les restes de nourritures que nous projettent les riches de nos misères.

Que Jerry Rawlings soit par la grâce divine l’une de ces rares lumières étincelantes qui éclairent le cœur des dirigeants africains d’aujourd’hui et de demain.

S’en est allé un homme fier de son africanité que les Africains assimilent à un arbre producteur de bonnes semences et une école de la vertu. Rawlings est un homme de principe qui ne tolère pas les compromissions affairistes et clientélistes. Il fait de la méritocratie, son cheval de bataille et en bon militaire bien formé, il sait se faire obéir dans la discipline et non dans l’hypocrisie. C’est un artiste de la fermeté et de la droiture qui sait mettre de l’ordre dans les cercles de magouilles comme la classe politique et le milieu des hommes d’affaires. Grand homme, que la grâce divine vous comble à l’au-delà pour le repos éternel. Le Café africain des néo-philosophes vous dit un grand merci pour tout votre combat terrestre. Votre exemplarité est indélébile et constitue une source d’inspiration pour nous qui croyons en vos valeurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :