Aller au contenu principal

Présidentielle de 2021 au Bénin: Deux candidatures enregistrées à la Céna ce lundi

Deux dossiers de candidatures reçus  par la Commission électorale nationale autonome (Céna)  dans le cadre de la présidentielle de 2021 ce  lundi 1er février.  Il s’agit de Patrice Simènou Ago et Ganiou Sogo.

Patrice Ago est le  premier à déposer son dossier. Un dossier visiblement incomplet puisque sans parrainage et colistier.  

Patrice Ago

« Les membres de la Céna m’ont reçu.  Ils ont obtenu mon dossier. Ils m’ont donné le récépissé. Ça  s’est bien passé. Je suis candidat. Je ne suis pas à ma première expérience. Depuis 2011,  je ne fais que dire le mot que je dois dire à ce peuple. Et chaque fois, à chaque présidentielle,  je me présente toujours. En 2011 et en   2016,  j’étais là. J’ai été recalé. On ne peut pas me recaler trois fois.  Si on me recale deux fois,  on ne peut pas me recaler trois fois…  On me parle de parrainage,  je suis candidat individuel.  Et on me parle de parrainage.  Moi, j’ai compris dans un autre sens que le parrainage ne concerne que les députés et maires parce que ceux sont eux qui sont regroupés en parti politique.  Nous nous sommes candidat individuel. On n’a pas besoin de parrainage. Nous sommes dans le Bénin et le Bénin nous appartient à nous tous. Ils se sont faits de problèmes ces députés. Ils ne connaissent pas les textes qu’ils ont rédigé. Ils se sont bloqués eux-mêmes », a-t-il fait savoir à la presse à sa sortie…Je n’ai pas de colistier.  Je suis candidat indépendant individuel », a-t-il confié à la presse à sa sortie.

C’est presque dans ce même registre, que Ganiou Soglo a remis son dossier aux agents de la Céna.

« Je suis candidat parce que la constitution du 11 décembre 1990 me le permet. C’est en effet notre loi fondamentale. La voix de tout un peuple qui a été votée par référendum et je ne saurai cautionner la relecture de notre constitution en procédure d’urgence nuitamment vers 2 heures du matin par des personnes auxquelles je ne reconnais aucune légitimité. Notre peuple mérite respect,  compassion, amour.  C’est pour cette raison que ni coercition ni violence ni cupidité ne me détourneront vers le chemin de notre liberté et le retour à la vraie démocratie », a-t-il déclaré, refusant de répondre aux autres questions des journalistes.

Rendez-vous demain pour le point de la deuxième journée de l’enregistrement des déclarations de candidatures à la présidentielle de 2021 !!!

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :