La Commission européenne a affirmé mardi qu’elle a déjà autorisé la livraison de vaccins au Canada et n’appliquera les restrictions de contrôle des exportations des vaccins contre la COVID-19 que dans des « cas très limités ».Des fioles de vaccin contre la COVID-19 alignées sur une table.© kiattisakch/getty images/istockphoto Des fioles de vaccin contre la COVID-19 alignées sur une table.

Selon une porte-parole de la Commission, le Canada et le Royaume-Uni étaient les seuls pays qui ont effectué des commandes.

«Les États membres ont traité ces demandes très rapidement et ces exportations ont été autorisées conformément à l’avis de la Commission. Cela prouve que le système fonctionne et que nous utiliserons [le contrôle des exportations] dans des cas très limités», a indiqué la Commission européenne dans un communiqué.

La Commission européenne soutient que le Canada est conscient que l’Union européenne (UE) a le devoir de veiller à ce que ses citoyens soient vaccinés le plus tôt possible, mais il ne veut pas priver d’autres pays de vaccins, dont ils ont besoin, en particulier ceux qui n’ont pas la capacité de fabrication.

Cette déclaration de la Commission européenne vient confirmer les assurances données par la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, plus tôt mardi, où elle a déclaré que le Canada recevrait ses commandes de vaccins d’Europe cette semaine.

«Nous avons eu des conversations avec nos fournisseurs aussi récemment que ce matin et hier, qui nous ont assuré que les documents avaient été soumis et que les expéditions devraient avoir lieu cette semaine», a déclaré Mme Anand.

Selon le bureau de la ministre, les livraisons de vaccins avaient déjà commencé à arriver au Canada.

Lundi, la ministre du Commerce international, Mary Ng, a indiqué qu’elle et le premier ministre Justin Trudeau avaient des assurances verbales de responsables européens que les commandes de vaccins du Canada ne seraient pas touchées par les contrôles.

À la suite de cette déclaration, des députés de l’opposition ont rétorqué que le gouvernement aurait dû demander des garanties écrites.

«Les conversations que j’ai eues avec le président de la Commission européenne ont suffi à me rassurer, et devraient suffire à rassurer tous les Canadiens que l’Union européenne est extrêmement consciente que les contrats du Canada seront respectés et que notre approvisionnement en vaccins ne soit pas perturbé», a déclaré mardi M. Trudeau lors de sa conférence de presse.

Selon le site Internet de la Commission européenne, «l’objectif de cette mesure [de contrôle, NDLR] est d’assurer un accès rapide aux vaccins pour tous les citoyens de l’UE et de lutter contre le manque actuel de transparence des exportations de vaccins en dehors de l’UE».

Bien qu’il existe une liste de pays exemptés des contrôles à l’exportation, le Canada n’y figure pas. Les pays exemptés comprennent la Norvège et l’Islande.

Avec les informations de CBC/Radio-Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s