Il y a 15 ans, Diam’s dévoilait l’album « Dans ma bulle » dans lequel figurent de nombreux tubes comme « La Boulette », « Ma France à moi », « Confessions nocturnes  » ou encore le titre « Big Up ».

"Tous les hommes me dégoûtent", la révélation cash de Diam's !

Bien qu’elle se soit retirée de la scène médiatique, Diam’s aura laissé une marque indélébile dans le milieu de la musique

Elle se sera imposée comme l’une des plus grandes vendeuses de disques du pays notamment grâce à des titres dont nous connaissons par cœur. Et ce, plus de 10 ans plus tard.

En février 2006, soit il y a exactement 15 ans, l’artiste sortait l’album intitulé Dans ma bulle, porté par le single La Boulette. Il lui permettra d’obtenir un disque d’or ainsi qu’un disque de platine. Un autre disque de diamant (près de 750 000 exemplaires, ndlr) en 2007, viendra récompenser son deuxième album. Le 20 janvier 2007, aux NRJ Music Awards, Arthur et Florence Floresti lui remettront la « chanson francophone de l’année » pour La Boulette en plus de deux autres prix glanés au cours de la soirée (Album franophone, Artiste féminine francophone, ndlr).

Dans cet opus figurait également des morceaux marquants Marine, Ma France à Moi, Jeune Demoiselle ou encore le fameux Confessions Nocturnes avec Vitaa. Cette dernière avait immortalisé et partagé leur dernière rencontre, au mois d’octobre 2020 sur Instagram. « Les années passent mais rien ne nous sépare », était-il écrit en légende.

Un autre titre a tiré son épingle du jeu : Big Up.
« Big up, big up, big up, big up à toutes mes sœurs (Big up) / Big up, big up, big up, big up à toutes celles qui se sentent seules / La vie est courte et tu le sais, pas l’temps de prendre de pause, non (non, ahah, han) / Vas-y fonce et pense à ta vie », lâchait-elle dans le refrain. « Ces matins-là, tu peux les vivre si tu regardes combien le monde se dégrade / Combien les gens sont dev’nus barges / Combien tout le monde pense qu’à sa gueule et combien toi t’es toute seule / Combien de sœurs sont déjà mères et déjà veuves ma belle? / Moi aussi j’suis comme toi, je traverse trop de périodes de doutes / Parfois les hommes me dégoûtent, mais j’tiens debout ma sœur / On est pareil, que des p’tites meufs qui rêvent de s’ranger / Avec le cœur, les dents qui rayent le plancher, han ».Un titre dans lequel, elle cite plusieurs chanteuses qu’elle apprécie comme Melissa M, Nina Kerkana, Amel Bent ou encore sa grande copine Vitaa.

Source: Public


1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s