Joseph Tamègnon dénonce l’aggravation de la souffrance des enseignants sous le régime dit de la Rupture. Dans une communication ce vendredi 19 février à l’occasion d’une sortie politique du Groupe national de contact, l’ancien directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes a partagé ce constat avec les participants.

Joseph Tamègnon

« Les enseignants n’ont jamais autant souffert comme c’est le cas en ce moment », déplore t-il.

A titre d’exemple, il met en avant l’avènement du vocable «  aspirant ». Joseph Tamègnon  dit  ne rien comprendre de ce concept.

« …j’ai entendu parler d’enseignant qu’on qualifie d’aspirant.  Comment comprenez- vous que des gens qui aspirent à la fonction de l’enseignement soient déjà dans l’enseignement ? », s’interroge t-il avant d’ajouter «   Je n’ai jamais compris ce concept ».

Pour lui, le gouvernement en place a détruit les trois secteurs de l’enseignement sous le prétexte des réformes.

« Patrice Talon a détruit méthodiquement l’enseignement », fustige t-il.

 A chacun son ‘‘kpakpatoya’’ sur ce point de vue.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s