Le porte-parole du Gouvernement  réfute la thèse d’une présidentielle exclusive comme avancée par les leaders des partis de l’opposition.

Interrogé par Frissons Radio au lendemain du verdict de la Cour constitutionnelle qui valide les trois retenus par la Céna dans le cadre de la présidentielle du 11 avril 2021, Alain Orounla a martelé que ce verdict offre un scrutin ouvert avec plusieurs choix.   

« Il a donc été retenu trois duos de candidatures qui suffisent largement à fonder l’ouverture de cette élection et le choix démocratique offert aux électeurs béninois », fait-il savoir, avant d’insister «  Il n’y a donc point d’exclusion ».

Tel un conseiller politique, le Porte-parole du Gouvernement indique la conduite à tenir par les leaders de l’opposition « au lieu de crier à l’exclusion ».   

« Et il appartient aux dirigeants des partis de l’opposition au lieu de crier en vain à l’exclusion,  de se regrouper derrière l’une des représentations de l’opposition retenues », conseille Alain Orounla.

Les concernés apprécieront, sans doute, cette curieuse recommandation.

Manassé AGBOSSAGA  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s