Non classé Société

Burkina-Faso: Par peur d’être la proie des sorciers, des élèves abandonnent les classes

Ça se passe au Burkina-Faso, précisément à  l’école primaire publique de Bonko. Là bas, des élèves abandonnent les classes par peur d’être la proie des sorciers....

Ça se passe au Burkina-Faso, précisément à  l’école primaire publique de Bonko. Là bas, des élèves abandonnent les classes par peur d’être la proie des sorciers.

Le site Bafujiinfos.com  rapporte que 45 élèves de l’école primaire publique de Bonko à une dizaine de km de Gaoua   n’ont pas répondu présents après les congés du deuxième trimestre. Des 45 élèves déserteurs, 20 proviennent de la classe de CP1.

Des rumeurs et kpakpatoyas font état de la présence des sorciers dans l’école et qui mangent avec plaisir les élèves. Ceci après la mort de  deux élèves dans le mois de Janvier et Mars.

Sensibilisation

Les autorités ont alors vite réagi pour tenter de rassurer élèves et parents d’élèves. Bafujiinfos.com fait savoir qu’une rencontre d’information et de sensibilisation à l’endroit des parents d’élèves a eu lieu le vendredi 07 Mai 2021.

Le personnel enseignant a échangé avec ces derniers en présence de son chef de circonscription d’éducation de base de Gaoua I et du chargé d’éducation de la mairie de Gaoua.

achetez sur amazon

Au cours de cette rencontre, le conseiller villageois de développement de Tourtounonté n’a pas caché sa crainte et celle des parents d’élevès.

. « Depuis la création de l’école (Ndlr : 1er octobre 1979), il n’y a pas eu de morts d’élèves comme cette année. C’est pourquoi certains ont estimé que les élèves sont décédés du fait des sorciers. A notre niveau nous pensons que c’est une affaire de sorcellerie mais si c’est le cas nous saurons quoi faire », a-t-il ouvertement fait savoir aux uns et aux autres.

Mamina Palé la titulaire de la classe de CP1 confirme que les élèves ont cessé de venir depuis le décès de ces deux élèves. « Depuis la mort des deux élèves, c’est en ce moment que beaucoup de mes élèves ne viennent plus. Ça démotive franchement ce sont les meilleurs élèves qui ne viennent plus . j’ai même envoyé les élèves de faire venir leurs camarades absents mais que les parents de ces derniers s’opposent », déplore t-elle.

Le chef de la circonscription d’éducation de base de Gaoua I, le chargé à l’éducation de la mairie de Gaoua et les agents de santé du village  présents à la rencontre ont tenté de rassurer les parents d’élèves et plaidé pour le retour des 45 élèves, insistant sur le rôle et les avantages de l’école aux participants à cette rencontre.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :