Société

Jugé pour viol sur une fillette de 3 ans, il déclare: «J’ai un peu pénétré seulement, mais j’ai vu que c’était petit et je n’ai pas continué. Je l’ai seulement doigtée»

Un jeune homme de 22 ans a comparu ce  mardi, au cours d’une audience correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Banfora, au Burkina-Faso   pour flagrant délit de tentative de viol sur une fillette de trois ans, requalifié en viol.

Un jeune homme de 22 ans a comparu ce  mardi, au cours d’une audience correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Banfora, au Burkina-Faso   pour flagrant délit de tentative de viol sur une fillette de trois ans, requalifié en viol.

Alors qu’il était de passage dans la cour de récréation d’une école, le jeune homme réussi à tromper la vigilance des deux sœurs de la victime pour la traîner dans une maisonnette.

La petite fille a ensuite  été sauvée des mains du présumé violeur grâce à l’intervention  de personnes attirées par ses cris et pleurs.

Interpelé et jugé, il a ouvertement fait savoir au juge qu’il n’est pas allé au bout de son acte parce que « c’était petit ».

«J’ai un peu pénétré seulement, mais j’ai vu que c’était petit et je n’ai pas continué. Je l’ai seulement doigtée», a-t-il déclaré d’après des propos rapportés par lAgence d’information du Burkina.

En réalité, le jeune homme serait un consommateur de stupéfiants et souffrirait de troubles psychiques qui ont obligé sa mère à l’emmener à Banfora pour ses soins à la pharmacopée traditionnelle.

Toutefois, le parquet ne s’est pas attardé sur l’état mental du prévenu. Le Procureur a requis deux ans de prison ferme, une amende de six cent mille (600 000) FCFA et 100 000 FCFA au titre des dommages et intérêts.

« Au verdict, le tribunal a condamné l’accusé à 60 mois d’emprisonnement et 600 000 FCFA le tout ferme plus une amende de 100 000 FCFA pour les dommages et intérêts », fait savoir l’Agence d’information du Burkina.

Le prévenu serait à son troisième agression dans la ville de Banfora sur des fillettes de moins de 10 ans et s’adonnerait  aux mêmes pratiques depuis son village natal.

Manassé AGBOSSAGA

(1 commentaire)

  1. Comme vous le savez, il n’est pas à son premier acte. Il faut que vous cherchez de solutions à son mal puisque s’il était bien mentalement, il n’allait pas chercher à faire de pareil désordre. Voilà que sa mère cherchait depuis des années la solution à son mal. Si vous voulez aider celle là à soigner son enfant ,l’amende qu’elle va vous payer vous pouvez m’aider avec s cette somme à traiter le mal dont souffre son enfant. Merci beaucoup pour votre compréhension. Je suis un Béninois.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :