Union africaine: «Je dirigerai un jour cette institution, et lui rendrai le sens qu’elle a perdu depuis l’assassinat lâche du géant Kadhafi, promet Kémi Séba

Giles Robert Capo-Chichi, beaucoup connu sous le sobriquet ‘‘Kemi Séba’’ ambitionne d’être le patron de l’Union africaine dans les années à venir. Sur sa page facebook, il n’a pas caché son rêve d’être à la tête de l’institution.

Kemi Séba dit vouloir redonner le « sens » que l’union africaine « a perdu » depuis la mort du guide libyen Kadhafi.  

Union africaine: «Je dirigerai un jour cette institution, et lui rendrai le sens qu’elle a perdu depuis l’assassinat lâche du géant Kadhafi, promet Kémi Séba

« Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années, si Dieu me prête vie. Souvenez-vous de cette phrase. Souvenez-vous en bien. Ce n’est pas un rêve, c’est juste une nécessité. Peu importe le temps que cela me prendra, le sacrifice que cela me coûtera, j’en ai déjà fait beaucoup, j’en ferai beaucoup d’autres encore. Je sais depuis très longtemps que je suis né pour cela. Je dirigerai un jour cette institution, et lui rendrai le sens qu’elle a perdu depuis l’assassinat lâche du géant Kadhafi,qui était le dernier grand promoteur de cette solidarité africaine »,  a écrit l’activiste sur le réseau social.

Kemi Séba dénonce les dirigeants africains qui selon lui préfèrent leurs intérêts personnels.

«  Les peuples d’Afrique veulent l’union, mais nos dirigeants préfèrent la division, car chacun préfère faire son roitelet sur son petit territoire, plutôt que de défendre nos intérêts de manière commune. L’Afrique et sa diaspora mérite tout, mais nos dirigeants (à quelques exceptions près) , se comportent comme des moins que rien », fustige t-il avant de rassurer « Cela changera… Nous travaillons dès aujourd’hui pour cela. Au quotidien. Si seulement ils savaient… »

Mais cela passe par une présence sur le terrain politique.

Manassé AGBOSSAGA



Catégories :Politique

Tags:, , ,

1 réponse

  1. Je loue la bravoure de kemi Seba. Je suis d’accord avec lui lorsqu’il parle de l’égoïsme de nos chefs d’état africains, mais la plupart d’entre eux ont peur de subir le sort de Khadafi, Olympio, Sankara, de Gbagbo, etc. Si des pays comme l’Italie et la Russie qui dénoncent les atrocités de la France, par exemple, peuvent faire du lobbying au niveau international en faveur de l’Afrique, cela donnera certainement quelque chose. Mais kemi Seba nous avertit déjà sur les ambitions de la Russie qui, à son avis, sera plus cinique que la France en Afrique. Nous sommes dans un étau dont nous ne pourrons nous sortir qu’avec une révolution.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :