Santé

Abomey-Calavi : En appui au maire Angelo Ahouandjinou, Alain Amanda réactive la brigade Anti Covid-19

Face à la recrudescence des cas de la maladie à  Coronavirus, Alain Amada, jeune acteur politique de la 6ème Circonscription Electorale, membre fondateur du parti Union Progressiste a fait l’option d’accompagner et ceci avec détermination le maire de la commune d’Abomey-Calavi Angelo Ahouandjinou dans la lutte contre la propagation du virus. A cet effet, il a réactivé la Brigade Anti Covid-19 mise en place au début de la crise sanitaire. Première action, une rencontre de sensibilisation avec les 14 chefs quartiers de la localité de Godomey-Togoudo le vendredi 27 août 2021 dans les locaux de la maison des jeunes.

Christophe KPOSSINOU

Faire comprendre aux autorités locales que la vaccination est aujourd’hui la seule solution de lutte contre la propagation du coronavirus afin que ces derniers sensibilisent à leur tour les populations à la base pour qu’elles aillent se faire vacciner. Ainsi se décline l’objectif principal de la séance de sensibilisation initiée par le jeune leader politique de la 6ème Circonscription Electorale Alain Amada. Une initiative qui a reçu le soutien total de l’autorité de la commune d’Abomey-Calavi Angelo Ahouandjinou qui s’est fait représenter par son Chef de Cabinet Théodore Gléssougbé.

Spécialiste en santé et médecin en chef de la commune, c’est le Docteur Virginie Adjanohou qui à travers un bref exposé a expliqué le pourquoi de la vaccination  dans la lutte contre le coronavirus et démonter toutes les théories complotistes qui sèment la peur dans le rang des populations. Face à ces clarifications, le représentant du maire va pour une fois de  plus lancer un appel aux élus locaux. Celui, de prendre toutes les dispositions pour convaincre leur population à faire le geste qui sauve. C’est-à-dire d’aller se faire vacciner contre le coronavirus. Après les explications du médecin, il ne devrait plus avoir de doutes laisse-t-il entendre. La délégation va remettre pour finir un lot de matériel de protection aux autorités locales afin que la veille pour l’observance des gestes barrières reprennent dans leurs bureaux respectifs. Mais avant, Alan Amada a fait un bref aperçu sur l’état des lieux inquiétant de l’évolution de la pandémie à Abomey-Calavi avant de lancer à son tour son appel à la vaccination. Lire ci-dessous l’intégralité  de son propos.

L’appel de Alain Amada aux 14 Chefs Quartiers de Godomey-Togoudo pour la vaccination contre le covid-19

« je préfère mourir de vaccin que de mourir de covid » 

Alain Amada: « J’ai fait un tour voir un ami dans la zone du cimetière d’Adjagbo la semaine passée. C’était horrible ce que j’ai vu de mes propres yeux. Dans le cimetière, il y avait en attente 5 corps à enterrer. En attente parce qu’il y a avait pas de tombe. Ces dernières sont donc creusées devant les parents. Et ces corps proviennent tous du centre de traitement des malades de Covid-19 à Allada.

Ces personnes décédées, c’est des gens que nous connaissons, c’est des gens qui sont très proches de nous. Ce sont des cadres de ce pays, des professeurs d’université et autres. Vous avez vu certainement des noms circulés sur les réseaux sociaux avant que le ministre n’interdise la publication. Il faut être vivant avant de pouvoir parler du développement de sa localité. Face à cette scène horrible, je me suis dit, si ce n’est que des geste banales que nous allons  peut-être fait pour éviter d’attraper le Covid-19, il faut alors que nous renouons avec la sensibilisation.

Le Bénin était exemplaire par rapport à la première vague. Mais cette fois-ci, on est en train de constater que nous sommes en train de baisser la garde. Je viens donc vers vous les chefs quartiers afin que nous réactivions la brigade Anti Covid-19.

En ce qui concerne le vaccin, je pense que c’est la seule solution aujourd’hui. Moi j’ai dit, je préfère mourir de vaccin que de mourir de covid. Parce que si tant est que le vaccin tue, on ne serait pas en train de vacciner toute la population de France. Si tant est que le vaccin tue, on ne serait pas en train de vacciner toute la population de la Grande Bretagne  et pourquoi pas le Bénin. Moi  je suis en train de nous inviter à aller se faire vacciner. Moi, je me suis fait vacciner déjà. J’ai pris la dose du vaccin Jonhson Jonhson. Je n’ai rien eu et je sais que je n’aurai rien.

Vous êtes les responsables de nos quartiers. On aurait souhaité que vous preniez contact avec nos agents gongonneurs pour que les gens puissent aller se faire vacciner. Le vaccin c’est gratuit. Pourquoi ne pas le faire. Il faut avoir des CQ vivants pour le développement de nos quartiers. Il faut que la brigade Anti covid-19 que vous avez mis en place dans le temps soit réactivée  parce que, on ne peut pas faire l’expérience avec la mort. »

Exif_JPEG_420

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :