Société

Projet de loi sur les violences basées sur le genre : Le collectif des groupements de Femmes  ‘‘Talon Doit nous Ecouter’’  d’Athiémé  tire chapeau au chef de l’Etat

Le chef de l’Etat a présenté un projet de loi sur la répression des infractions commises à raison du genre aux députés, le jeudi 23 septembre 2021 dernier  à la salle bleue du palais des congrès de Cotono. En attendant, l’aval des représentants du peuple à l’Hémicycle, le Collectif des groupements de Femmes Talon Doit nous Écouter (CF-TDE) de la commune d’Athiémé se réjouit déjà de l’engagement du président Talon pour repousser loin des frontières béninoises les violences basées sur le genre.  Face à la presse ce mardi 27 septembre, la présidente Nathalie Mètogninou et les siennes ont  exprimé leur  les sentiments de joie et  reconnaissance envers le Chef de l’Etat.

Projet de loi sur les violences basées sur le genre : Le collectif des groupements de Femmes  ‘‘Talon Doit nous Ecouter’’  d'Athiémé  tire chapeau au chef de l’Etat

« Je voudrais vous rassurer que si cette loi est votée, nous combattrons les infractions liées au genre avec autant de rigueur que nous combattons déjà la corruption et la mauvaise gouvernance dans notre pays. Les violences faites aux femmes et aux personnes vulnérables sont un fléau qu’il nous faut bannir. L’institut national de la femme sera doté de tous les moyens possibles pour mener aux cotés des acteurs et victimes cette lutte. Je compte sur notre Assemblée nationale pour s’engager à nos côtés. ». Ainsi s’exprimait le président Talon au cours de cette séance.

Du côté, du collectif des groupements de Femmes « Talon Doit nous Ecouter » de la commune Athiémé,  la volonté du chef de l’Etat de traduire en acte ses paroles est à saluer.

Lors de leu sortie médiatique, Nathalie Mètogninou et les siennes   n’ont pas manqué d’énumérer les  actions menées par le Gouvernement du président  pour l’amélioration des conditions de vie des populations béninoises, notamment  pour la protection de la couche féminine.

Nathalie Mètogninou  cite,  pêle-mêle, la création de l’Institut national de la Femme avec les missions dévolues pour défendre réellement la femme rurale afin de mettre fin aux violences conjugales subites par elles tous les jours;  l’introduction devant la commission des lois de l’avant-projet de loi sur le harcèlement sexuel dans les différents corps de métiers; la promotion de la femme avec  les nomination des femmes à des postes stratégiques;  le recensement des artisans pour prendre en compte toutes les couches sociales en milieu rural. 

« C’est ici, le moment de lui témoigner toute notre gratitude quant au récent avant-projet de loi qui vise à instaurer un cadre pénal pour la répression  des violences faites à raison du genre et qui vise à mieux protéger la femme en République du Bénin. » ont-elles témoigné à l’égard du Président de la République avant de s’engager à nouveau à l’accompagner pour le reste de son mandat : « Nous, Collectif des Femmes Talon Doit nous Écouter (CF-TDE) d’Athiémé témoignons à l’endroit du Président TALON, notre satisfaction et nous nous engageons à l’accompagner sur cette voie qui permettra un essor considérable en ce qui concerne le bon vivre des béninois en général et celui des femmes, surtout rurales, en particulier. » Elles ont pour finir prier en faveur du Chef de l’Etat afin que le bon Dieu l’inspire plus dans ses actions quotidiennes et, pour le bonheur de tous les béninois.

S.E

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :