Quand l'anodin devient une information

Ejaculation précoce : Les symptômes, causes et astuces

0

Définition

L’éjaculation  précoce est un dysfonctionnement sexuel chez l’homme qui se définit par le fait de jouir ou éjaculer après une minute de la pénétration <<  vaginale dans les cas chroniques c’est-à-dire qui durent depuis la première fois que la personne ait fait les rapports  sexuels.

Si subitement tu as ce problème, on parlera d’éjaculation acquise. Ce qui caractérise ce type est que la personne pourra éjaculer dans les trois minutes qui suivent la pénétration vaginale au lieu d’une minute.

Donc lorsqu’on demande le temps d’éjaculation pour estimer qu’elle est précoce ou pas, il faudrait que ce soit en moyenne en moins de 2 min après la pénétration vaginale.

Ejaculation renferme en lui trois termes: l’émission, l’expulsion et l’orgasme. Ces trois termes sont contrôlés au niveau cérébral à travers l’influx nerveux (message) envoyé par le cerveau aux muscles pelviens pour l’émission de ce liquide qui est secrété en amont grâce au désir sexuel ( activé par les  hormones comme la sérotonine) et la  réponse cérébrale une fois de plus.

Lorsque tu vois un élément qui provoque le désir sexuel chez toi, l’information arrive au cerveau à travers les nerfs. Le cerveau à son tour répond en activant les muscles du pubis afin qu’ils puissent être efficaces pour libérer le liquide porte bonheur.

Assez longue comme explication mais importante pour comprendre les facteurs de risque comme le stress, la frustration, la pauvre estime de soi, la peur de faire le sexe à cause du problème d’éjaculation.

Certains hommes « pensent  » avoir ce problème au point où ça le devient vraiment.  Voilà pourquoi même la femme a un rôle capital dans l’accompagnement de son partenaire au lieu de le dénigrer.

Le temps normal moyen pour avoir une éjaculation normale est égal à 5 min, toutefois cela peut varier entre 0,5 et 43 min d’individu en individu.

C’est important de rappeler que le temps d’éjaculation diminue avec l’âge. On ne peut pas avoir les mêmes perspectives de deux sujets dont l’écart d’âge est 10 ans. On comprend ainsi que les sugars daddies ne font rien de bon déjà que leurs ventres pèsent. Dieu merci, l’argent fait jouir les petites filles dans leurs têtes.

Les possibles causes de ce trouble lorsqu’il est acquis au fil des années :

🪴Une relation amoureuse toxiques. J’insiste sur ce point car c’est une cause assez fréquente chez nous compte-tenu du fait que le sujet soit tabou. Plusieurs jeunes garçons et hommes se font frustrer leurs partenaires ayant eues une activité sexuelle avec plusieurs hommes.  Pour être explicite, lorsqu’une femme a trop de l’expérience que l’homme et si elle dénigre son homme chaque jour ou l’agresse; ceci peut constituer un réel problème pour son éjaculation et même son érection. Ceci arrive dans les couples stables où l’homme se sent méprisé ou sous-estimé.

🪴Des troubles psychologiques (dans la tête).

🪴Inflammation de la prostate (prostatite),

🪴Hyperthyroïdie,

🪴Diabète

🪴Hypertension artérielle

🪴Obésité ou même le surpoids

🪴Anxiété par rapport au fait qu’on ne sache pas faire l’amour.

🪴Les substances excitantes : drogues (substances et médicaments) , alcool, café, tabac … etc.

🪴Dysfonctionnement érectile : vu que tu souffres de ça, ta tête te dit qu’il faut que tu verses vite sinon tu vas tomber.

🪴La masturbation :

C’est une pratique qui à la base aide les personnes a mieux comprendre leurs corps. On parle du fait qu’elle soit pratiquée une fois en passant pas chaque jour et plus de 6 fois par jour.   Par ailleurs si elle est mal pratiquée, elle peux causer les problèmes au pénis ( nerfs et veines). La masturbation excessive est un réel problème au-delà de l’addiction, elle peut endommager les nerfs qui stimulent l’éjaculation. Ceci peut alors entraîner une éjaculation précoce même dans le sommeil ( on rappelle que de nature l’homme s’excite au réveil).

Traitement

♻️La relaxation physique : perte du poids à travers l’activité sportive.

♻️La thérapie sexuel le : la thérapie de couple durant laquelle le couple s’ouvre à un spécialiste en expliquant les peurs et les zones d’ombre du couple.

♻️La technique du « start-stop ou edging » et celle de « Squeeze ».

#Start and stop : tu te stimules avec une femme ou même comme si tu te masturbais et lorsque le moment d’éjaculer arrive, tu t’arrêtes au point de ne pas jouir. Tu refais ça plusieurs fois. C’est ce que j’appelle travailler sa résistance très souvent.  Elle fonctionne à merveille.

#Squeeze: Tu es sur le point de jouir, tu appuis le gland (tête) pour éviter de verser. Et ensuite, tu recommences.

♻️Les médicaments ( je ne vais vous donner aucun nom ici, rencontrez un urologue). Toutefois, il faudra savoir qu’il n’y a aucun médicament spécifique pour guérir du problème.  On essaie de redonner la réactivité aux nerfs, aux récepteurs de la sérotonine, pour réduire la pression ( hypertension).

♻️La thérapie expérimentale : exercice de kedgel, yoga

♻️La chirurgie nerveuse du pénis peut être faite si la personne a subit un traumatisme lors d’un accident par exemple.

Infirmièrement et respectueusement vôtre,

Dottoressa Thérèse,

La daronne de la santé 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.