Emmanuel Macron

Mali : Macron annonce une fermeture des bases françaises dans le nord du pays d’ici la fin d’année

Les chefs d’Etat du G5 Sahel s’entretiennent ce vendredi avec Emmanuel Macron par visioconférence

«Ça va la claque que tu t’es prise ?» : Macron interpellé par un enfant dans une école

Les enfants n’ont pas de filtre. Lors de son déplacement dans les Hauts-de-France, le président de la République a dû répondre à une question pour le moins inattendue, lors de son passage dans une école, dans la commune de Poix-de-Picardie. Devant les caméras de BFMTV, le jeune garçon a interpellé Emmanuel Macron, alors que celui-ci rencontrait plusieurs classes de jeunes enfants.

Fin de l’opération Barkhane, « Macron n’en n’est pas à son premier coup avec ce genre d’annonces fallacieuses », Nathalie Yamb appelle à la vigilance

Le président français Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 10 mai, la fin de ‘‘l’opération Barhane’ ’ .  Si l’annonce  a semblé réjouir le cœur de certains  africains, Nathalie Yamb invite toutefois les uns et les autres à « une joie mesurée ». Dans une tribune intitulée,   » NON, BARKHANE NE PART PAS! »,   »LaDameDeSochi’’, comme elle se fait appeler souligne qu’il s’agit d’une nouvelle farce de Macron…

Que veut dire le « Montjoie Saint-Denis ! » lancé par le gifleur présumé d’Emmanuel Macron ?

« Montjoie Saint-Denis ! A bas la macronie ! » Ce sont les mots prononcés par l’homme soupçonné d’avoir giflé le président Emmanuel Macron, ce mardi 8 juin, à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme. Cri d’armes des Capétiens, comme l’explique l’encyclopédie Universalis, « Monjoie Saint-Denis » est aussi une réplique culte de Godefroy de Montmirail dans « les Visiteurs ».

France: Ce que risque l’homme qui a giflé Emmanuel Macron

Alors que le président était en déplacement dans la Drôme, un homme lui a saisi l’avant-bras avant de lui donner une gifle. Immédiatement saisi par les gardes du corps, le président a été écarté et l’homme arrêté avec un de ses complices. Aux noms de Damien et Arthur, les deux jeunes sont âgés de 28-29 ans et seraient liés au mouvement des «gilets jaunes». Que risquent-ils? Frapper le président est-il une circonstance aggravante?