Aller au contenu principal

‘‘Kpakpatotiquement parlant’’: « Ça là aussi, ça passera », l’hymne de consolation des opposants fatalistes

Après les chasseurs de Tchaourou et le secrétaire exécutif de l’Arcep, sur lequel,  on a ‘‘tapé poto’’, ‘‘Kpakpatotiquement parlant’’ vient mettre  sa bouche dans affaire des opposants du 229. Oui, ces derniers vivent une situation particulière depuis l’avènement « d’Agbonnon ». L’absence des partis de l’opposition sur le ring du 28 avril, conséquence de la venue brusque du certificat médical, eh pardon, certificat de conformité   en dit long.

 En plus du fait que les opposants du 229, sous la Rupture,  ne sont même pas reconnus avant même de parler de participer aux élections,  il y a aussi le fait que ceux qui n’ont pas un passé trop clean sont pourchassés dans tous les sens. Ainsi, la justice à travers la CRIET crie régulièrement sur certains opposants du 229.

C’est dans ça là, que d’autres ont pris billet d’avion pour « yovo tomin » ». Dans la liste, il y a ancien ministre, ancien député, ancien journaliste, ancien directeur de société d’Etat, ancien homme d’affaire, …     

Et depuis  le pays de Macron ou de Trump, ces opposants baptisés exilés politiques avec le soutien de leurs collègues, amis, frères et autres restés au pays parce qu’ils n’ont pas assez de money, ou parce qu’ils ne se reprochent rien entonnent leur hymne de résignation. Un hymne extrait d’un texte d’un ancien syndicaliste de la maison justice.

Comme  s’ils avaient accepté tout ce qui se passe et s’étaient mis en tête que l’actuel ‘‘Agbonnon’’ est trop fort pour eux, dans leur discours, message, texte, un peu seulement,  tu vas entendre ou lire  «  çà là aussi,  ça passera ».

Pendant ce temps, tu vois certains ‘‘zopozants’’ dans les célébrations de mariage ou de baptême d’enfants de leur adversaire politique. Si tu parles, ils vont te dire  qu’il y a une autre vie en dehors de la politique. D’ailleurs même, je n’ai  pas appelé nom de quelqu’un.

Et si ce n’est pas dans les shows que tu vois nos « zopozants » du 229, c’est pour effectuer des sorties médiatiques pour s’insulter entrer eux, pour montrer à l’opinion publique leur désaccord ou encore pour accuser l’autre de taupe. Bref, des ézopozants » qui s’opposent entre eux.

Non, ce n’est pas avec ça et votre hymne de consolation que vous viendrez à bout d’un adversaire qui aime le monopole et qui semble ne pas être un enfant de chœur.

Ne vous scotchez pas à votre hymne de consolation, parce qu’après tout, même si tout ça là passera, nous tous étant humains, nous allons aussi passer.

Unissez-vous plutôt !  Mettez plutôt vos égos de côté ! Réfléchissez  plutôt à  un plan solide pour arracher le pouvoir. Voyez plutôt où vous avez trébuché.

C’est parce que votre malheur fait mon malheur, et que votre bonheur pourrait faire mon bonheur, que j’ai fait kpakpato sur vous hein.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :