Conformément au chronogramme établi, plusieurs conseils communaux ont été installés ce jeudi 28 mai 2020. Mais si l’installation des nouveaux élus s’est faite sans grande difficulté, ce ne fut pas le cas pour l’élection des maires, des adjoints au maire et des chefs d’arrondissement.

Manassé AGBOSSAGA

Faute de consensus, le vote n’a pu être effectif  dans plusieurs communes. Les préfets des départements de ces communes ont été contraints de prononcer un report.

C’est le cas à Parakou.  Majoritaire, le parti FcBe n’a pu s’entendre pour proposer le maire. Le choix de l’ancien ministre Aboubacar Yaya n’a pas reçu l’aval des 33 conseillers municipaux (15 voix pour, 17 contre et une abstention).

Situation presque identique à Ifangni, dans le département du Plateau où les conseillers Up, majoritaires n’ont pas accordé leur violon   sur le choix de Franck Okpeicha,.

Et comme si  le parti Union progressiste avait décidé de nous présenter  ses querelles internes, le même spectacle s’est répété à Adjarra. Germain Wanvoegbe (UP) n’a pas obtenu la majorité pour être élu. 

À Matéri, dans le département de l’Atacora, c’est le Bloc républicain qui a affiché ses divergences.  Pas de  consensus autour du candidat Robert Kassa (BR). Il a obtenu 12 voix contre 13 sur les 25 conseillers dont 5 procurations à la séance.

Dans le Zou, c’est la commune de Zogbodomey qui s’est illustrée à ce jeu. Pour défaut de consensus, le vote  a été reporté. Il est désormais à espérer que la prochaine fois soit la bonne pour ces communes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s