Aller au contenu principal

Kpakpatoya Sentimental: Ces femmes mariées qui ont des roues de secours

Dans ce numéro de Kpakpatoya Sentimental, nous parlerons avec notre ‘‘Anti-Coach’’, de « ces femmes mariées qui ont des roues de secour »s. Pourquoi les femmes se comportent t- elles de la sorte de nos jours ? Réponse avec notre expert qui en profite pour prodiguer quelques conseils à ces dernières

‘‘CES FEMMES MARIÉES QUI ONT DES ROUES DE SECOURS

Les femmes de nos jours sont devenues des girouettes sentimentales, elles sont constamment à la recherche de celui qui est bien pour elles , même si elles sont déjà mariées.

Ces femmes se sont mariées par convention au lieu de le faire par conviction sentimentale, et c’est hélas le pauvre mari qui souffre affreusement de cette situation, car il sera un cocu de la république.

Elles n’ont pas été éduquées de manière à supporter les aléas de la vie de couple, elles pensent que le mariage est une sinécure, et qu’elles n’ont pas d’efforts à fournir, c’est l’homme qui doit tout prendre sur lui.

La plupart d’entre elles pensent qu’il faut changer de partenaire, demander le divorce au moindre problème de couple, ou pis encore chercher un homme qui servira de « poire pour la soif » ou vulgairement « roue de secours».

Les mariages ne garantissent plus les histoires d’amour comme celles de Philémon et Baucis ou Tristan et Yseult, vu que les femmes ont sacrifié l’amour pour L’AURI SACRA FAMES (exécrable soif de l’or) , les sentiments que leurs maris ont pour elles, ne valent même pas un maravédis à leurs yeux .

Ces femmes mariées, qui se mettent à côtoyer d’autres hommes, font ce qu’on appelle le « Monkey branching » c’est à dire chercher toujours une branche disponible un peu comme le fait un singe.

Vous verrez que les hommes avec lesquels elles trompent leurs maris, n’ont pas les mêmes centres d’intérêts et les mêmes passions qu’elles, ils sont tout simplement riches, ou alors gagnent assez d’argent pour leur garantir le style de vie dont elles rêvent.

Celles de la catégorie « chattes échaudées » ne pensent surtout qu’à se trouver un étalon bien monté. Et suffisamment vigoureux pour leur faire oublier que le monsieur dont elles portent le nom, ne peut les satisfaire que quelques jours par semaine, tellement occupé à se tuer à la tâche pour les désidératas d’une épouse qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

« Pour le meilleur et le pire » n’est bon à entendre que pour l’officier d’état civil.

A la moindre incartade, ces mariées 2.0 perpétuellement en quête du super homme bon payeur, bon « faiseur » et surtout bon con qui n’existe que dans leur tête s’en vont voir ailleurs sans aucune vergogne.

Femmes, apprenez à vous marier par conviction.

Que le choix de votre époux transcende l’aspect matériel pour privilégier l’aspect humain.

On épouse une personne et non son étiquette.

Posez-vous la question de savoir si vous avez une vision commune de l’avenir ? Ce que vous êtes capable d’apporter en plus à cet homme pour votre évolution mutuelle et optimale?

Vous sentez-vous prêtes à affronter les tumultes de la vie conjugale ?

Anton Tchekov : « Une femme infidèle est comme une boucherie de viande froide dont on ne veut pas, parce que quelqu’un y a déjà touché» ’’

Anti-Coach ( Simple Cowboy )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :