Aller au contenu principal

Emmanuel Tiando, président de la Céna : « Nous sommes enfermés dans la loi »

Le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna) a échangé avec les acteurs de la société civile ce vendredi 02 octobre 2020 à Cotonou. Emmanuel Tiando n’a pas manqué de réagir aux différentes propositions des Organisations de la société civile au sujet de la présidentielle de 2021, notamment la demande de suppression du parrainage.

Image Archives

Sur cette requête, le président de la Céna a  fait remarquer que l’institution qu’il préside n’a pas compétence en la matière.

Tout en reconnaissant la pertinence de certaines propositions, Emmanuel Tiando a rappelé que c’est l’Assemblée nationale qui vote les lois électorales, qui sont ensuite mises en application par la Céna.

Il a invité alors les Organisations de la société civile à plutôt se rapprocher des députés ou à défaut de la Cour constitutionnelle.

Et de marteler : « Nous sommes enfermés dans la loi ».

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :