Aller au contenu principal

Présidentielle américaine: En attente du vainqueur, quatre jours après l’élection

WASHINGTON — Quatre jours après la fermeture des bureaux de vote, le dévoilement officiel du vainqueur de l’élection présidentielle aux États-Unis se faisait toujours attendre samedi matin, le dépouillement n’ayant toujours pas été complété dans des États clés.© Fournis par La Presse Canadienne

Toutefois, le candidat démocrate Joe Biden semblait de plus en plus être celui qui va succéder à l’actuel président Donald Trump, qui lui refuse toujours de reconnaître la défaite.

Ce délai dans l’annonce d’un verdict s’explique par un nombre volumineux de votes par correspondance à dépouiller et des résultats serrés entre les deux candidats à la Maison-Blanche. M. Biden mène dans les États clés de la Pennsylvanie, du Nevada et de la Géorgie, le plaçant dans une position favorable pour atteindre au moins les 270 votes nécessaires du collège électoral, pour accéder à la présidence.

Au dernier décompte, M. Biden menait par plus de 28 000 voix en Pennsylvanie et par plus de 22 000 voix au Nevada.

Lorsque Joe Biden s’est adressé à la nation, tard vendredi soir, près de son domicile à Wilmington, au Delaware, il a reconnu que la lenteur du processus de dépouillement «peut nous engourdir», mais il a rappelé aux Américains qu’il ne faut jamais oublier que le décompte de chaque bulletin de vote représente le choix de chaque électeur.

L’ex-vice-président était flanqué de sa colistière Kamala Harris dans ce qui devait être un discours de la victoire. La lenteur du processus de dépouillement des bulletins a cependant privé le tandem Biden-Harris de la possibilité de crier victoire.

Plus tôt dans la journée, le président Donald Trump avait promis aux Américains qu’il «n’abandonnerait jamais le combat». Selon lui, les Américains ont droit à une «transparence totale» quant au dépouillement des votes et la certification des élections.

Donald Trump a passé sa journée, vendredi, à envoyer des messages intempestifs sur Twitter et à suivre les résultats. Il a continué à remettre en doute l’intégrité des élections, sans fournir de preuve.

Le président Trump n’a aucun moyen d’obtenir les 270 grands électeurs dont il a besoin pour retourner à la Maison-Blanche s’il perd la Pennsylvanie. En revanche, si Joe Biden remporte cet État, il deviendrait le président désigné des États-Unis.

Dans son discours en soirée, Joe Biden a soutenu que la progression du décompte des voix semble indiquer qu’il pourrait remporter plus de 300 grands électeurs, ce qui serait comparable au résultat obtenu par Donald Trump en 2016. Le président républicain avait récolté 304 grands électeurs.

Par ailleurs, Joe Biden a lancé un appel à la solidarité en rappelant que malgré les différends politiques, républicains et démocrates sont des adversaires, mais pas non des ennemis.

Il a également annoncé qu’il s’était déjà mis au travail pour mener le combat contre la COVID-19, pour la reprise économique et contre les changements climatiques.

The Associated Press/La Presse Canadienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :