Deuxième candidat à avoir déposé son dossier de candidature à la présidentielle de 2021 sur la base de la constitution de 1990, Ganiou Soglo a été victime d’une fusillade dans la nuit du vendredi 05 février 2021.

Abord d’un véhiculé, l’opposant au régime de la rupture a été fusillé par des individus non encore identifiés alors qu’il revenait de sa ferme à Zinvié, situé à 30 km de Cotonou.

Bénin: Un candidat à la présidentielle et opposant au régime fusillé, les commentaires vont dans tous les sens sur la toile

Il a rapidement été conduit dans une clinique de Cotonou avant d’être transféré plus tard au Centre Universitaire Hubert K. MAGGA (CNHU-HKM) de Cotonou.

Fort heureusement, après des examens, il est hors de danger.

Ce samedi 6 février, Ganiou Soglo a d’ailleurs rassuré de sa parfaite santé à travers un message qui a fait le tour des réseaux sociaux.

Ça tire dans tous les sens

Sur la toile, les ‘‘kpakpatoyas’’ vont dans tous les sens. Les opposants au régime de la rupture y voient un assassinat manqué de l’opposant et appellent à l’ouverture rapide d’une enquête indépendante.

« Galiou Soglo, candidat aux élections présidentielles, a reçu des tirs nourris à balles réelles.

Est-ce un incident ? Un règlement de compte ou un assassinat politique programmé?

L’évidence, c’est que jamais de mémoire des béninois, aucun candidat n’a subi une telle attaque.

Puisse Dieu veiller sur Ganiou et protéger le Bénin », a écrit  Romuald Boko.

« Le procureur de la république doit ouvrir immédiatement une enquête et procédé à l’arrestation de ceux qui ont tiré sur Ganiou Soglo. Une attitude contraire indiquerait clairement les auteurs de cette tentative d’assassinat », a, dans le même sens, avancé Gaston Bossou.  

Par contre, les soutiens au régime parlent d’une manipulation et évoquent  une récupération politique.

«  Et donc aujourd’hui, quelqu’un va tirer sur Galiou Soglo pour des histoires politiques? C’est intéressant ça? Galiou Soglo, du fond de ses ambitions maraîchères représente une menace pour qui? Combien pèsent ses cageots de tomates sur le marché politique pour qu’on attente à sa vie? Moi je veux qu’on se pose les bonnes questions pour ne pas mettre des actes criminels sur le compte de règlements politiques, en profiter pour mettre le pays en transe, parce que quand ça va carburer, ce ne se sont pas les capitales africaines qui vont vous accueillir qui vont manquer. Nous autres n’avons même pas de carte d’identité pour passer les frontières. Galiou ne représente aucune menace, en tout cas pour personne au Bénin. Il faut creuser autour de ce qui s’est réellement passé au lieu de verser dans la paranoïa politique. Mais je compte sur les autorités de ce Bénin qui a véritablement progressé pour nous tirer tout ça au clair. Nous ne permettrons à personne de venir jeter de l’opprobre sur tant de sacrifices consentis pour hisser le Bénin de la Gadoue dans laquelle vous l’aviez laissé », a réagi pour sa part Yves Dakoudi.

« Quand l’artiste Olouwa Kèmy est victime d’agression récemment, personne n’a rien dit. Comme c’est l’autre maintenant, ils sont surexcités. Égnon! », a rappelé Noé Kassius Dotou.

Sinon c’est Dieu, seul qui connaît la vérité.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s