Aller au contenu principal

Des pharmacies sont prêtes à administrer des vaccins au Québec

Les pharmacies se disent prêtes à mettre l’épaule à la roue alors que la campagne de vaccination s’accélère au Québec. La Fédération des pharmaciens du Québec estime qu’elles auraient la capacité d’injecter 100 000 à 125 000 doses par semaine dans la province.Près d’un Canadien sur deux voudrait être vacciné dans une pharmacie, selon un sondage.© /iStock Près d’un Canadien sur deux voudrait être vacciné dans une pharmacie, selon un sondage.

«Le gouvernement vise une couverture vaccinale de 70 %, donc avec l’apport des pharmacies, ça va pouvoir atteindre à ce niveau-là», croit sa présidente, Thina Nguyen.

Sa pharmacie est prête depuis des semaines à vacciner des clients contre la COVID-19. Quelque 1500 autres pharmacies de la province ont elles aussi levé la main pour contribuer à l’effort de vaccination.

Et l’intérêt des clients est bien réel, selon la pharmacienne, dont le téléphone ne dérougit pas depuis janvier. «Les personnes âgées ont vraiment hâte qu’on puisse leur administrer [le vaccin]. Les gens demandent toujours : « Quand est-ce que ce sera possible? » Nous on est disponibles, on attend juste les vaccins!»

En janvier déjà, des pharmaciens du pays entier déploraient que les gouvernements provinciaux les ignorent malgré leur capacité à vacciner jusqu’à 3 millions de Canadiens.

«On est très proches de nos patients»

L’opinion publique est d’ailleurs assez favorable à cette idée : 43 % des Canadiens ont choisi les pharmacies comme l’endroit privilégié pour recevoir leur vaccin contre la COVID-19, selon un sondage de l’Association des pharmaciens du Canada.

Une proportion similaire des répondants (42 %) a dit préférer le cabinet de médecin comme lieu d’administration du vaccin et 14 %, une clinique de santé publique.

La pharmacienne Nirvishi Jawaheer juge qu’avec le nombre et la répartition des pharmacies dans la province, la campagne de vaccination serait beaucoup plus accessible à la population.

Ailleurs au pays et dans le monde

L’Alberta a annoncé cette semaine que les citoyens pourront se faire vacciner en pharmacie dès le début du mois de mars. En Saskatchewan, les pharmaciens seront autorisés à administrer des doses lors de la phase 2 du plan de vaccination. L’Ontario et le Québec comptent le permettre à compter du mois d’avril.

Aux États-Unis, le gouvernement fédéral a fait appel à Walgreen’s, l’une des plus grandes chaînes de pharmacies du pays, dès l’automne pour vacciner les résidents des établissements de soins de longue durée et à son principal concurrent, CVS, pour la vaccination dans les maisons de retraite. Ces opérations ont débuté en janvier.

En Grande-Bretagne, les autorités ont commencé à identifier les pharmacies en novembre comme des centres de vaccination appropriés. Plus de 11 500 sites de ce type ont été choisis jusqu’à présent pour aider à l’administration des vaccins au cours de l’année 2021. Et déjà en janvier, 200 pharmacies administraient le vaccin aux résidents britanniques.

CBC/Radio-Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :