Signataire de la pétition pour l’arrêt du processus électoral: Le député français Sébastien Nadot justifie sa démarche et laisse un message à Patrice Talon

Des personnalités politiques du Bénin, des députés et avocats français demandent à travers une pétition, l’arrêt du processus électoral en cours. Signataire de la pétition, le député français Sébastien Nadot a justifié ce choix.

Sur l’émission ‘‘100% Bénin’’ de Sikka Tv, le député et membre de la commission des affaires étrangères a vite mis en avant les liens d’amitié qui lient les deux peuples.

« Je dois d’abord rappeler l’amitié entre le peuple de France et le peuple du Bénin.  C’est le premier élément fondateur de cette démarche », indique Sébastien Nadot.

En sa qualité de député membre de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale, il dit également vouloir connaître la position du gouvernement français à travers cette pétition.

« Ensuite, je suis membre de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale.  Et donc je suis chargé de regarder ce que fait le gouvernement en matière de relations internationales et en, l’occurrence je fais une lecture à la mesure de ce qu’il y a dans la constitution française …laquelle dans ses premiers mots,  écris, le peuple de France proclame son attachement aux droits de l’homme. Donc quand je juge,  dès que,  des citoyens m’interpellent,   en disant qu’une situation n’est pas satisfaisante du point de vue des principes démocratiques dans un pays,   je me tourne vers mon gouvernement et je lui demande de prendre position sur ce  qui se passe. J’ai signé cette pétition au vue d’un ensemble d’éléments relatifs à la situation qui me font considérer que les principes élémentaires d’un processus démocratique ne sont pas réunis.  J’ai signé cette pétition pour que la France, le gouvernement … j’attends qu’il y ait une position diplomatique de la France.  En signant,  cette pétition, c’est interpeler mon ministre pour qu’il dise,  s’il considère tout va bien ou effectivement qu’il y a un problème dans la manière d’aborder cette présidentielle », fait il savoir.

« On ne met pas en prison Marien Le Pen parce que… »

Dans son intervention, le député français et historien de formation dit constater des pratiques de « dictateur » au Bénin.

Critiquant les arrestations ou les condamnations tout azimuts, Sébastien Nadot fait le triste constat que les citoyens sont arrêtés dès qu’ils deviennent de vrais leaders pouvant inquiéter le régime. Il cite notamment Sébastien Ajavon en exil en France, et l’opposante Réckya Madougou.

Et de lancer« En France,  on ne met pas en prison Marien Le Pen parce qu’on ne veut pas qu’elle devienne présidente de la République… »

Message à Talon

Le député français s’est aussi adressé au président de la République du Bénin.  Partisan du dialogue, Sébastien Nadot a invité Patrice Talon à faire en sorte que « le jeu démocratique soit non faussé, soit juste ».

En outre, il a appelé le  chef d’Etat béninois à s’interroger sur l’avenir du pays et à poser des actes pour « rentrer dans l’histoire ».

Au cas où le président béninois, candidat à sa propre succession déciderait de poursuivre son agenda, Sébastien Nadot prévient qu’il risque de souffrir  « d’une légitimité populaire ».

Kpakpato Medias a passé le message !!!

Manassé AGBOSSAGA



Catégories :Non classé, Politique

Tags:, , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :