Covid-19 : le Vatican demande l’annulation de la dette de l’Afrique

Ce n’est pas la première fois que le pape François se prononce pour l’annulation de la dette des pays africains, mais il vient de réitérer son voeu à l’issue du webminaire, le 7 avril 2021. Il regroupait les plus hautes autorités religieuses d’Afrique et de Madagascar. 

Le pape François est au Mozambique avant son arrivée à Madagascar puis l'île Maurice.

Les femmes et les hommes catholiques africains et malgaches ont participé au « webminaire » organisé par le Vatican, ce 7 avril 2021, en présence du Pape François. À la fin de ces travaux, le souverain pontife a plaidé en faveur de l’annulation de la dette des pays de ce continent. Les émissaires du Vatican ont expliqué dans les différents médias que l’objectif est d’amortir la crise Covid-19 : « Nous ne pouvons pas sortir de cette crise sanitaire, économique, sociale, politique et culturelle, sans alléger le poids de la dette. Il s’agit d’une question de justice, » explique le père Zamprini dans L’Express de Madagascar.

Pour le saint-siège, cette question devient primordiale à l’heure des premiers effets du réchauffement de la planète : « Nous ne pouvons pas oublier la dette écologique des Grands, qui sont les premiers responsables du changement climatique dont le fardeau incombe, toutefois, en grande partie, aux nations les plus pauvres, comme ceux d’Afrique », poursuit le porte-parole du Pape François.

L’annulation de la dette de l’Afrique, un sujet récurrent


En 2007, déjà, le Pape Benoît XVI avait demandé dans une lettre à Angela Merkel, la chancelière allemande, d’intercéder en faveur de cette annulation de la dette africaine auprès des pays les plus riches, comme l’écrivait La Croix. Une demande qui est restée sans effet. En septembre 2020, un article de Madagascar-Tribune relayait l’intervention d’Andry Rajoelina, président de Madagascar, à l’ONU (Organisation des Nations Unies). Le chef de l’Etat, sur ce même sujet, avait appelé : « À la solidarité internationale, pour l’effacement de la dette des pays les plus vulnérables et les plus durement touchés par les effets de la pandémie ».

Le temps faisant son œuvre, cette énième démarche du 7 avril 2021, a trouvé un écho dans les plus grands journaux de la planète (le quotidien Le Monde en France), en autres. Par ailleurs, afin d’éviter les raccourcis habituels quand il est question de l’Afrique, le cardinal Turkson, préfet du dicastère vaticane souhaite : « Développer un système de vérifications et de contrôles afin que les ressources libérées au profit du continent aillent là où elles sont réellement nécessaires pour croître et améliorer les conditions des peuples et des personnes ». Il ne s’agit pas de chèque en blanc conclue Vatican News, mais la prise de responsabilités mutuelles.

Franceinfo.fr



Catégories :Non classé, Politique, Santé

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :