Santé

Covid 19: Le couvre-feu sera levé sur l’ensemble du Québec dès le 28 mai

Le gouvernement Legault annoncera en fin d’après-midi une série d’assouplissements aux mesures sanitaires en vigueur au Québec, mais déjà, quelques informations ont filtré sur la teneur de son plan de déconfinement.

Le gouvernement Legault annoncera en fin d’après-midi une série d’assouplissements aux mesures sanitaires en vigueur au Québec, mais déjà, quelques informations ont filtré sur la teneur de son plan de déconfinement.

Radio-Canada a notamment appris que les restaurateurs québécois en zone rouge seront autorisés dès le 28 mai à servir leurs clients attablés à l’extérieur.

Radio-Canada a aussi pu confirmer que le gouvernement à l’intention de lever le couvre-feu au même moment.

Une conférence de presse est prévue à 17 h. Seront présents le premier ministre François Legault, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

On s’approche enfin de notre liberté! Merci de faire la différence!», a twitter tôt ce matin le premier ministre, soulignant que jusqu’ici, 75 % des adultes ont reçu une première dose ou du moins pris leur rendez-vous pour la vaccination.

L’espoir, enfin, de souffler un peu

Alors que la campagne de vaccination se poursuit au Québec à vitesse grand V et que les données sur la contagion et les hospitalisations continuent de baisser, les Québécois ont de grandes attentes face à leur gouvernement.

Interrogé sur le sujet lundi, le premier ministre a rappelé qu’il avait demandé à son ministre de la Santé un plan complet», un peu à l’image de celui préparé par le gouvernement de la Saskatchewan.

Et puis, ça devrait être un plan qui est plus avantageux pour l’été prochain que l’été passé, parce qu’on a la vaccination, qui va bien, ce qu’on n’avait pas l’été passé. Mais il faut être prudent dans les prochaines semaines. Pour ce qui est du reste, comme disent les anglophones : « Stay tuned » [Restez à l’écoute, en français].»

Les autorités sanitaires du Québec recensaient lundi 551 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, pour un total de 363 847 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

La moyenne de nouveaux cas enregistrés quotidiennement est sensiblement la même que l’an dernier, alors qu’on s’apprêtait à autoriser les rassemblements privés extérieurs de 10 personnes.

Le nombre d’hospitalisations et la moyenne hebdomadaire de décès ont fortement baissé, cela dit.Le portrait de la situation a bien changé en un an.© /Radio-Canada Le portrait de la situation a bien changé en un an.

Il faut y aller de manière prudente»

En entrevue à Tout un matin, Dre Maryse Guay, médecin spécialiste en santé publique, remarque que le gouvernement Legault a fait le pari de protéger notre santé mentale».

Mais il faut quand même rester prudent, ajoute-t-elle. Il y a encore des cas, on n’est pas dans un ciel complètement calme.»

Intervenant sur RDI matin, Cécile Tremblay, microbiologiste et infectiologue au CHUM, offre un son de cloche similaire. Elle estime que la décision d’alléger les mesures sanitaires est raisonnable» compte tenu d’une tendance à la baisse du nombre de cas de contamination enregistrés quotidiennement.

Elle insiste elle aussi sur une approche progressive et souligne la nécessité de la poursuite de la campagne de vaccination.

Implication et responsabilisation

L’idée de déconfiner en toute sécurité grâce aux tests de dépistage rapides fait son chemin. Il s’agit de faire soi-même un test antigénique deux fois par semaine, explique Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Elle estime que cela pourrait être très utile, notamment pour les gens qui souhaiteraient protéger leurs proches vulnérables. Surtout que ces tests peuvent détecter le virus à l’étape présymptomatique», généralement la période où le risque de contagion est le plus élevé, fait-elle remarquer.

Si je vais voir mes parents qui ont 75 ans, je vais vouloir m’autotester et m’assurer de ne pas être une super propagatrice pour ne pas les contaminer […] c’est vraiment une question de responsabilisation de la population pour minimiser les risques associés aux rassemblements dans le cadre de ce déconfinement», ajoute Mme Da Silva.

Radio Canada

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :