Politique

Kpakpato Sans Payer : Artisan n°1 de l’élection de Talon en 2016, Azannaï a (peut-être) éteint sa télé pour ne pas suivre l’investiture de son ex-allié, 5 ans après

Sans surprise, Azannaï n’a pas effectué le déplacement de Porto-Novo. Et qui sait, peut-être, qu’il a même éteint sa télévision pour ne pas suivre l’investiture de son ex-allié.

Lors de la présidentielle de 2016, le candidat Patrice Talon n’avait pas bénéficié des soutiens de grands leaders politiques. Beaucoup ont préféré jeté leurs dévolus  sur Sébastien Ajavon.

Candide Azannaï, président du parti Restaurer l’Espoir et pouvait donc se vanter d’être le plus grand soutien politique du candidat Patrice Talon.

Et c’est avec cette casquette, que le président du parti Restaurer l’Espoir vendait le candidat  Patrice Talon aux béninois.

Azannaï décrivait alors ce dernier comme  « un génie », un homme qui alliait  « compétence et audace ». Pour lui, Patrice Talon était incontestablement l’homme de la situation.

Bonheur de courte durée

Son  discours séduit les populations, notamment les Cotonois. Talon remporte la présidentielle. Azannaï est nommé ministre de la Défense nationale. Mais l’aventure avec Talon fut de courte durée.

Kpakpato Sans Payer : Artisan n°1  de l’élection  de Talon en 2016, Azannaï a (peut-être) éteint sa télé pour ne pas suivre l’investiture de son ex-allié,  5 ans après
Kpakpato Sans Payer : Artisan n°1 de l’élection de Talon en 2016, Azannaï a (peut-être) éteint sa télé pour ne pas suivre l’investiture de son ex-allié, 5 ans après

En mars 2017, le président du parti ‘‘Restaurer l’Espoir’’ dépose sa démission. C’est le début d’une ‘‘galère politique’’ pour celui qu’on appelle ‘‘l’enfant de Djonké’’.

Comme tous les partis de l’opposition, Restaurer l’Espoir est exclu des législatives de 2019. Azannaï menace mais ne mord pas.

Cela s’observe à nouveau lors des communales et des présidentielles.

Azannaï jette le costume d’opposant au régime de la Rupture et endosse celui de « résistant ».

Le résistant dit alors ne pas reconnaître la victoire de Patrice Talon à l’élection du 11 avril dernier et ne reconnaît pas le scrutin présidentiel.

Mais, n’empêche Patrice Talon est réélu, et prête serment ce dimanche au stade Charles de Gaules de Porto-Novo.

Sans surprise, Azannaï n’a pas effectué le déplacement de Porto-Novo. Et qui sait, peut-être, qu’il a même éteint sa télévision pour ne pas suivre l’investiture de son ex-allié.

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :