Aller au contenu principal

Politique: Les députés du BMP justifient leur soutien à Talon

On en sait un peu plus sur les raisons du soutien des députés du Bloc de la majorité parlementaire (BMP) aux actions du président de la République. Face aux hommes des médias ce mardi 27 février 2018 à l’hôtel Azalaï de la Plage de Cotonou, Jean-Michel Abimbola, Orden Alladatin, Gérard Gbénonchi, Boniface Yèhouétomè, Louis Vlavonou, Gilbert Bangana,  principaux conférenciers ont donné les raisons du mariage BMP-Patrice Talon.

Manassé AGBOSSAGA

C’est à travers une sortie médiatique sous le sceau de rentrée politique du BMP que  Jean-Michel Abimbola et les siens ont justifié le soutien de  61 députés aux actions du chantre du Nouveau départ. Dans une déclaration liminaire lue par leur coordonateur, Jean-Michel Abimbola, les députés du BMP ont salué la rigueur, l’audace et la ténacité qui caractérisent le style Talon. Et à en croire le coordonateur du BMP, ce style a tôt fait de produire des résultats dans tous les secteurs en bientôt deux ans de gestion du pouvoir.

Jean-Michel Abimbola cite entre autres  « l’effort  d’assainissement des finances publiques, la fin des délestages,  l’effectivité de la mise en place et le fonctionnement des cantines scolaires, la mise à disposition et à bonne date des subventions aux établissements scolaires, le recrutement de 77 magistrats actuellement en formation, de 100 greffiers en cours de recrutement,  , le repositionnement de notre pays le Bénin comme une destination touristique,   la sécurité sur le corridor béninois, le dédommagement en vue du démarrage effectif des travaux de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, le démarrage et la poursuite de plusieurs axes routiers dont l’axe Porto-Novo/ Missérété. Et de lancer « Talon rentrera dans l’histoire »

Loin de cette certitude du succès de  l’actuel locataire de la marina, les députés du BMP ont,  au cours de leur rentrée politique sous le thème ‘‘Engagés avec le président Talon pour des reformes majeures qui transforment qualitativement notre pays »,  abordé les questions  de la non installation du Cos-Lépi, de la demande de levée d’immunité parlementaire à certaines personnalités politiques, du retrait du droit de grève à certaines corporations, de la proposition de loi sur la reforme du système partisan. Et ici, les honneurs sont revenus aux députés Gérard Gbénonchi, et Gilbert Bangana sur la question du Cos-Lépi, à Orden Alladatin sur  la levée d’immunité parlementaire, à Louis Vlavonou sur le retrait du droit de grève et enfin à Boniface Yèhouétomè sur la reforme du système partisan. Sur ces différentes questions, les conférenciers ont tenté de justifier la bonne foi  des députés du BMP, et au passage essayé de mettre un terme aux intoxications.

La réplique des députés de la minorité ne tardera pas sans doute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :