Aller au contenu principal

Politique : Voici pourquoi Restaurer l’Espoir exige la dissolution du Bloc républicain et de l’Union progressiste

Encore une proposition forte du parti Restaurer l’espoir pour sortir de l’impasse. Après ses demandes relatives à la dissolution de la Commission électorale nationale autonome,  le limogeage du ministre de la justice,… le parti exige à présent la dissolution de l’Union progressiste et du bloc républicain. C’est son président, Candide Azannaï qui l’a signifié, ce mercredi 27 mars à l’hôtel Bénin marina, justifiant au passage cette exigence.

Manassé AGBOSSAGA

Candide Azannaï s’attaque aux deux partis de la mouvance présidentielle. Le président du parti Restaurer l’Espoir a mis en exergue la partition de l’Union progressiste et du  Bloc républicain dans la crise électorale que traverse le Bénin.

Selon lui, la création et la promotion  de deux partis par Patrice Talon constituent « un élément excluant et grave des autres formes de pensée ». Il évoque un  risque de retour à la pensée unique.

Pour le président du parti Restaurer l’Espoir, il s’agit de « deux sections figurées d’un parti unique et fantôme érigé sur les socles du bloc de la majorité parlementaire ».

Candide Azannaï poursuit et fait savoir que la création et la promotion de deux partis par le chef de l’Etat ouvrent la voie à la prise par une fraction politique  de l’espace réservé à la majorité et de l’espace réservé à  la minorité au profit d’un seul homme promoteur de ces deux partis.  La validation des partis de la mouvance par la Céna est pour lui l’une des  conséquences.

Face à cela, Candide Azannaï appelle à la dissolution des deux partis, car dit il, il s’agit d’une fausse pratique du jeu démocratique. Le président du parti Restaurer l’Espoir invite l’opposition à combattre ces deux partis.

« L’UP et le BR doivent être dissous… Il faut les dissoudre…Il faut les combattre… Ils ne peuvent pas exister si nous sommes lucides…  Nous ne pouvons pas accepter qu’un chef d’Etat crée deux partis à lui seul et les imposent à la classe politique », s’offusque t-il.

Confusion

Dans son développement, Candide Azannaï a tenté de ressortir la contradiction qui existe dans la création de ses deux partis par Patrice Talon. Il s’étonne que le chef de l’Etat initie à lui seul deux partis avec des visions opposées.

« Comment comprendre que le président initie,  promeut et encourage deux partis lui seul avec, deux visions contradictoires ?», s’interroge t-il.

Plus catégorique, Candide Azannaï fait savoir que c’est de l’irréel qu’une personne promeut deux pensées politiques différentes.

« Personne ne peut avoir deux visions contradictoires de la politique…Si vous êtes dans un pays où le chef de l’Etat a deux visions contradictoires de la politique,  il devient un homme qu’on ne comprend pas…Comment il peut promouvoir un parti de type républicain donc nationaliste- libéral et un parti de type progressiste donc démocrate- socialiste », explique t-il. Patrice Talon et les leaders de l’Union progressiste et du Bloc républicain apprécieront !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :