Aller au contenu principal

Kpakpatotiquement parlant : « Madou » et le goût du K.O

Jamais un sans deux, dit un adage populaire. Kpakpatotiquement parlant, cet adage s’applique bien à notre  dada « Madou »  qui vit au pays dont la passation du pouvoir a été une affaire entre père et fils, même si c’est à titre posthume. Oui, avec elle, le combat pour le tabouret présidentiel ne va jamais au second round. Quand « Madou » supporte quelqu’un, les adversaires sont assommés d’un coup net.

Après sa contribution directe ou indirecte à l’inédit  K.O en  2011 de « Yabo », quand elle était ministre de la microfinance « Madou » est, à nouveau complice, d’un Knoch out (K.O). Au 228, la conseillère spéciale a, sans doute, partagé avec le « big four », les recettes pour finir avec l’adversaire dès le premier tour. Et dans ça, « Agbé », malgré le soutien de l’esprit saint, et les autres challengers ont goûté au K.O, assaisonné « Madou ». Yakoo  à eux, surtout à « Agbé » lui qui s’est autoproclamé président de la république. Un conseil. Ça ne conduit pas à quelle part. Il peut demander au plus chinois des gabonais, lui qui s’est aussi autoproclamé président du Gabon,

Pour revenir à notre Dada «Madou », on peut conclure,  qu’elle qui sous feu Kérékou a fait tous les tapements, les jacassements  pour protester contre la  révision de la constitution a eu la conscience tranquille pour contribuer au K.O de « big four », synonyme d’un quatrième mandat après la révision de la constitution.

Femme,  quand y a son intérêt dans quelque chose…

Manassé AGBOSSAGA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :